NOS POILUS ET NOUS

TRES BONNE ANNEE 2016


 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 KUM BA YAH : negro spiritual et histoire des peuples AF.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Janick
Rhino féroce


Nombre de messages : 12526
Age : 64
Localisation : Nantes (44)
Date d'inscription : 14/09/2006

MessageSujet: KUM BA YAH : negro spiritual et histoire des peuples AF.   Dim 20 Mai 2007 - 22:49

study


J'aime beaucoup Placido Domingo
Je recherchais sur youtube il y a quelques jours et j'ai trouvé ceci. Cela va bien avec les journées mémoire de l'Afrique.

A la première écoute, on se dit qu'il ne se fatigue pas beaucoup pour les paroles !! puis peu à peu la mélodie vous semble de plus en plus agréable.

Ne connaissant rien sur cette chanson, j'ai également cherché son origine sur Google.
A lire bien éveillée !



KUMBAYAH
http://www.youtube.com/watch?v=5hWjez2UMGA





Un peu d'histoire :
pris sur http://www.afrikara.com/index.php?page=contenu&art=1764&PHPSESSID=4f9b61dfa298c720daabc6835d167aa7

"""""""""""""""""""
Kumbaya, la fabuleuse histoire afrocentrique d’un Negro Spiritual Classé
17/05/2007

Il est tellement intégré à la culture Negro spiritual mondialisée, vibrante affirmation de la spiritualité nègre et africaine dans les Amériques esclavagistes, que peu questionnent la consonance pas franchement anglaise de cet hymne à la proximité divine auprès de l’humaine condition. Cela ne va pourtant pas de soi, Kumbaya nous doit le conte de sa vie, de sa geste, un trésor est caché dedans.

Les spécialistes du Negro spirituals, les ethnomusicologues comme Thomas Miller se souviennent que Kumbaya a vécu une de ces histoires fabuleuses, émouvantes des relations entre les Africains du continent et leurs Descendants Africains Américains. A l’origine cet appel direct de l’intervention divine aux côtés de l’humain est un spirituel traditionnel du peuple africain américain resté le plus éloigné de l’influence américaine, conservatoire précieux de l’héritage ancestral, les Gullah des régions côtières de Caroline du Sud. Souvent marginalisé ce peuple qui n’a reçu que tardivement une véritable reconnaissance nationale assortie tout de même d’un programme de préservation culturelle est demeuré typiquement africain par une bonne partie de sa culture : croyances dans les esprits des ancêtres, artisanat et vannerie africains, langues Gullah presque incompréhensible des autres Américains et Africains Américains créolisant des idiomes et syntaxes d’Afrique avec un anglais à l’accent distinctif …

On comprend mieux la syntaxe inhabituelle de «Come by yah, my Lawd» et cette prononciation échappée d’une lointaine histoire. Les Gullah sont à l’origine de «Come by yah» qui fera l’objet de premiers enregistrements dans les années 20-30. Plusieurs pasteurs comme le révérend Martin V Frey se sont vus attribuer la paternité de ce qui était un negro spiritual propre à ce peuple. Mais le plus original reste à venir.

Alors que «Come bu yah» ou «Come bu yuh» est déjà mentionné dans des enregistrements divers et cités dans des brochures, il arrive en Afrique, précisément en Angola d’où la traite négrière à grande échelle avait commencé au XVe siècle. Un couple de missionnaire l’apprend aux Africains qui le réinventent en «Kumbaya». Plus tard le couple revient aux Etats-Unis où il joue la nouvelle version de «Come by yah» dans plusieurs tournées, en pleine période de revival des chansons anciennes, des traditions du gospel et du spiritual.

Initié à la mystique africaine Kongo, rebaptisé «Kumbaya», «Come by yah» renaissait ainsi à l’Amérique pour ne plus jamais la quitter. Associé au mouvement des Droits civiques, il deviendrait vite un standard des feux de camps dans les rassemblements du mouvement scout ou de la jeunesse chrétienne [YMCA] parmi d’autres usages.

«Kumbaya» est aussi le témoin d’une vitalité que les relations culturelles entre les Amériques africaines et l’Afrique pourraient entretenir et prolonger jusque dans le quotidien insoupçonnable des activités religieuses, profanes, sociales se produisant banalement sur ces continents et les îles qui leurs sont rattachées. Il pourrait être également porteur d’un message réciproque de l’Afrique aux Amériques africaines et vice versa, Come by here, message d’une fraternité retrouvée entre Nègres Dispersés.


Pour mémoire, les paroles inoubliables de Kumbaya dont la puissance transcende les clivages religieux apparents, une œuvre culturelle et un imaginaire profondément nègres.

Kumbaya, my Lord, kumbaya
Kumbaya, my Lord, kumbaya
Kumbaya, my Lord, kumbaya
O Lord, kumbaya
Someone’s laughing, Lord, kumbaya
Someone’s laughing, Lord, kumbaya
Someone’s laughing, Lord, kumbaya
O Lord, kumbaya
Someone’s crying, Lord, kumbaya
Someone’s crying, Lord, kumbaya
Someone’s crying, Lord, kumbaya
O Lord, kumbaya
Someone’s praying, Lord, kumbaya
Someone’s praying, Lord, kumbaya
Someone’s praying, Lord, kumbaya
O Lord, kumbaya
Someone’s singing, Lord, kumbaya
Someone’s singing, Lord, kumbaya
Someone’s singing, Lord, kumbaya
O Lord, kumbaya
Kumbaya, my Lord, kumbaya
Kumbaya, my Lord, kumbaya
Kumbaya, my Lord, kumbaya
O Lord, kumbaya


Une autre version
Kum ba yah, my Lord, kum ba yah (x3)
Oh Lord, kum ba yah
Hear me crying, Lord, kum ba yah (x3)
Oh Lord, kum ba yah
Hear me singing, Lord, kum ba yah (x3)
Oh Lord, kum ba yah
Hear me praying, Lord, kum ba yah (x3)
Oh Lord, kum ba yah
Oh I need you, Lord, kum ba yah (x3)
Oh Lord, kum ba yah

Akam Akamayong
"""""""""""""""""""




Chanson orale, on trouve des couplets additionnels sur certains sites. J'avoue ne pas savoir ce qui est vrai, ou du au chanteur, au site ou tout simplement à la période historique traversée !
La période historique (ou le chanteur, le site...) la prière est différente !

Someone's sleeping, my Lord, kumbaya (x3)
Someone's shouting lord, Kumbayah (x 3)



J'ai trouvé cette traduction pas du tout littérale ! mais qui donne une idée du fond de ce negro spiritual

Que ton amour donne l’espoir
Paroles de Maggie Hamilton. Traduction française de Marc Chambron
Mélodie : KUM BA YAH – chant religieux afro-américain

1. Que ton amour donne l’espoir, (x3)
d’un monde qui guérit.
2. Que par ton amour dans nos cœurs, (x3)
le monde soit guérit.
3. Viens chasser nos peurs, par amour, (x3)
le monde va guérir.
4. Viens combler nos vœux, par amour, (x3)
le monde va guérir.
5. Ton amour nous pousse en avant, (x3)
le monde va guérir.
6. Ton amour va nous rendre forts, (x3)
le monde va guérir.

____________


Le forum est à tous les "poilus".
Lancez-vous !  Créer des rubriques, actualiser... Merci.


Dernière édition par le Lun 21 Mai 2007 - 13:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: KUM BA YAH : negro spiritual et histoire des peuples AF.   Lun 21 Mai 2007 - 11:49

Magnifique trio, magnifique chanson.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: KUM BA YAH : negro spiritual et histoire des peuples AF.   Lun 21 Mai 2007 - 12:12

Pour rester dans le Négro-Spiritual, voici un morceau que j'aime beaucoup, mais que je connaissais jusqu'à présent, qu'interprèté par Louis Armstrong (mais je ne l'ai pas trouvé). Par contre j'ai trouvé cette version et peut-être bien l'originale

http://www.youtube.com/watch?v=W76QjLsQADQ
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: KUM BA YAH : negro spiritual et histoire des peuples AF.   Aujourd'hui à 13:27

Revenir en haut Aller en bas
 

KUM BA YAH : negro spiritual et histoire des peuples AF.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

NOS POILUS ET NOUS

TRES BONNE ANNEE 2016
 :: 
PARTAGEONS NOS LOISIRS

 :: 
VOIR - LIRE - ECOUTER
 :: 
3 - Musique - Peinture. Concerts - expo
-
Sauter vers: