NOS POILUS ET NOUS TRES BONNE ANNEE 2017


 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Dermatites solaire et coup de chaleur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Is@
Rhino féroce
avatar

Nombre de messages : 10387
Age : 47
Localisation : Paris
Date d'inscription : 14/09/2006

MessageSujet: Dermatites solaire et coup de chaleur   Mar 29 Jan 2008 - 1:25

Dermatites solaire et coup de chaleur
Deux affections liées à la Canicule …



La Dermatite Solaire :

Prédisposition :
Certains chats (en particulier ceux à oreilles blanches et tout particulièrement les chats blancs à yeux bleus) sont prédisposés à l'apparition d'une dermatite ulcéreuse chronique du bord du pavillon des oreilles sous l'influence d'une insolation prolongée.

Cela se traduit par : l'apparition d'un érythème du bord externe du pavillon entraînant une alopécie locale rendant la peau encore plus vulnérable à l'effet des rayons solaires.
Chaque été, les lésions réapparaissent de plus en plus intenses avec production de croûtes et atteinte sur certains sujets du canthus externe (Angle formé par les paupières du côté temporal*).
On peut observer l'apparition d'un epithelioma spinocellulaire (variété de cancer de la peau) entre 3 et 6 ans. Il peut donner lieu à la formation d'un ulcère rongeant du pavillon auriculaire.

Comment le diagnostiquer ? :
C'est relativement facile : commémoratifs (Renseignements que l'on obtient du propriétaire de l'animal malade ou de celui qui le soigne, sur le début des signes morbides, leur fréquence, leur intensité, les changements de nourriture, d'habitat, les traitements déjà appliqués, etc.* ) , couleur des oreilles, aspect des lésions.
On évitera toutefois de confondre cette dermite solaire avec des lésions de grattage consécutives à une otocariose (gale des oreilles), des blessures ainsi qu'avec un pemphigus (Groupe de dermatoses bulleuses) ou une maladie lupique (Variété d'urticaire).
Une biopsie permet de savoir si un processus malin est entamé. C'est presque la règle quand la lésion a plusieurs années.

Comment traiter ? :
Il faut au début à soustraire le chat aux rayons solaires et protéger le bord de l'oreille avec une crème solaire écran total.
Sur des lésions plus importantes et plus cruentées (dont la couche superficielle a été enlevées), l'amputation chirurgicale est de règle.
On doit veiller à assurer un bon affrontement des lèvres de la plaie de manière à recouvrir le cartilage. La repousse des poils assure le plus souvent un excellent résultat esthétique.



Coup de chaleur :

De quoi s'agit-il ? :
On a affaire à un oedème (rétention anormale de liquide dans les tissus de l'organisme) cérébral dû à la défaillance des mécanismes de la thermorégulation.
Il est plus fréquent chez les brachycéphales (la forme de la boîte crânienne est arrondie) soumis à un climat chaud et humide dans des conditions de mauvaise ventilation.
Une complication fréquente est la C.I.V.D. (coagulation intravasculaire disséminée: formation de microcaillots dans les petits vaisseaux, avec consommation locale des facteurs de la coagulation et des plaquettes, ainsi qu'une fibrinolyse secondaire réactionnelle*).

Cela se traduit par :
Une hyperthermie supérieure à 41°C, de la Polypnée (Cycle ventilatoire anormalement rapide*), une Cyanose (Coloration bleuâtre de la peau causée par un trouble de la circulation, par une altération de l'oxyhémoglobine ou par un trouble de l'hématose.*), des Tremblement et des convulsions.
Il y a diminution de la vigilance et cela peut aller jusqu'au coma.

Comment le diagnostiquer :
C'est relativement facile : Commémoratifs; symptômes neurologique et l'hyperthermie.

Le pronostic
Il est bon lorsque le traitement intervient de façon précoce.

Comment traiter ? :
Il faut diminuer la températue corporelle par immersion dans l'eau de plus en plus froide et faire cesser cette diminution lorsque la température a retrouvé une valeur normale.
Il faut combattre l'oedème cérébral par injection de Corticoîdes et utiliser les diurétiques de façon mesurée.
Il faut réhydrater l'animal à l'aide de soluté de Ringer-Lactate en perfusion veineuse.
En cas de C.I.V.D. (coagulation intraveineuse disséminée): une héparinothérapie (utilisation thérapeutique de l'héparine.*) est parfois nécessaire.

A. L. G.

* Source des définitions: Le grand dictionnaire terminologique - ©OQLF / Convera Canada inc
Revenir en haut Aller en bas
 

Dermatites solaire et coup de chaleur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


NOS POILUS ET NOUS TRES BONNE ANNEE 2017
 :: 
SANTE EDUCATION !!! Classement alphabétique !!!

 :: Chats :: 
- Anatomie-Santé-Danger
-
Sauter vers: