NOS POILUS ET NOUS TRES BONNE ANNEE 2017


 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ronronnements et vocalises. Les comprendre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Janick
Rhino féroce
avatar

Nombre de messages : 12526
Age : 65
Localisation : Nantes (44)
Date d'inscription : 14/09/2006

MessageSujet: Ronronnements et vocalises. Les comprendre   Jeu 29 Mai 2008 - 13:04

pris sur http://www.hsus.org/web-files/PFL_PDF/french-/noisy-cats-french.pdf





Les chats qui vocalisent




Bien que nous, les humains, ne soyons pas forcément experts dans la pratique de la conversation en « langage chat », les chats utilisent quand même leur langage pour communiquer avec nous et les autres animaux.
Certains chats « parlent » davantage que d’autres, mais la plupart d’entre eux vocalisent une partie du temps, et ils s’attendent à ce que nous comprenions ce qu’ils disent.
Nous savons tous à peu près ce que cela veut dire lorsqu’un chat gronde ou crache, mais votre chat est capable de faire bien d’autres sons, et il a aussi de nombreuses autres raisons pour vocaliser…



Les raisons médicales
Si le comportement de votre chat change soudainement, la première chose à faire est de l’emmener chez le vétérinaire pour un examen de santé complet.
Les chat cachent souvent leurs symptômes de la maladie jusqu’à ce qu’ils soient sérieusement malades, et tout changement dans leur comportement peut être l’indication précoce d’un problème médical.
Un nouveau comportement de vocalisation, en particulier, peut indiquer un inconfort physique provenant d’un problème médical nécessitant des soins urgents du vétérinaire.
Un chat qui vocalise normalement et qui arrête de « parler » a lui aussi besoin d’un examen de santé chez le vétérinaire.



Les particularités de races
Les races orientales, comme les Siamois, sont connues pour beaucoup vocaliser.
Si votre chat a une tête pointue, et un corps long et mince, il est vraissemblable qu’il ait un certain héritage oriental, et « parler » peut donc faire partie de son caractère.
Si les bavardages de votre chat vous ennuient, évitez de lui accorder une quelconque attention quand il vocalise, parce-que cela va juste l’encourager à vocaliser davantage. Accordez-lui plutôt votre attention quand il est silencieux.


La recherche d’attention
Certains chats « parlent » parce-qu’ils savent qu’ils obtiendront une réaction : les gens peuvent lui répondre, lui donner à manger, le prendre dans les bras et le calmer, ou même le porter pour l’enfermer temporairement dans une autre pièce.
Toutes ces réponses encouragent le chat qui recherche l’attention des humains.
Pour décourager ce comportement, ignorez simplement votre chat quand il vocalise, et quand il est silencieux, donnez-lui tout votre amour, nourrissez-le ou donnez lui des friandises. Cela va apprendre à votre chat quels sont les comportements que vous voudriez qu’il continue.



Votre chat veut sortir dehors
Si votre chat était précédemment un chat qui vivait dehors, et que vous voulez le garder en sécurité à l’intérieur, alors tant mieux !
Voici ci-dessous quelques suggestions pour vous aider à rendre la transition plus facile pour vous deux :
- Faites castrez ou stériliser votre chat : La castration ou la stérilisation va débarrasser votre chat de ces pulsions hormonales qui le poussent à sortir pour chercher un compagnon ou une compagne. Cela aura pour conséquence un chat plus calme et plus amical.
- Prévoyez des temps de jeu : Prévoyez des temps de jeu pendant les moments où votre chat aurait normalement été dehors. Cela le distraira de ses habitudes normales, et établira de nouvelles habitudes, plus sûres.
- Donnez-lui un accès à la fenêtre : Assurez-vous que votre chat a une vue sur l’extérieur, et une place ensoleillée pour s’allonger. Les chats aiment regarder les oiseaux, et si vous placez une mangeoire pour les oiseaux dehors, juste de l’autre côté d’une fenêtre, cette fenêtre deviendra sans doute l’un des endroits favoris de votre chat.
- Organisez une chasse à la nourriture : Donnez à votre chat une opportunité de jouer en cachant des morceaux de nourriture sèche dans toute la maison. Cachez la nourriture dans des sacs en papier, des boîtes, et derrière des portes ouvertes. Cela lui donnera l’opportunité de faire de l’exercice et le gardera occupé de manière à ce qu’il ne pense pas à aller dehors. C’est particulièrement intéressant de le faire juste avant que la famille ne quitte la maison pour la journée.
- Donnez de l’attention à votre chat : Essayez de donner à votre chat davantage d’amour et d’attention pendant cette période difficile de transition.
- Essayez les produits répulsifs : Si votre chat continue à miauler à la porte, essayez un produit répulsif. Par exemple, laissez une forte odeur de citron près de la porte pour rendre cet endroit indésirable pour votre chat. Ignorez totalement ses vocalises. Et quand il est silencieux, donnez-lui des friandises qu’il apprécie et encouragez le à jouer ou à faire un calin.



Chagrin
Après la mort ou le départ d’une personne ou d’un animal dans la vie de votre chat, il peut vocaliser pour exprimer son chagrin et sa douleur. Cela peut être un aspect normal du processus de deuil. La meilleure chose à faire pour l’aider est de garder ses habitudes comme avant (ou aussi proches que possible), et de passer un peu plus de temps à lui faire des calins et à jouer avec lui. Avec le temps, ce problème devrait se résoudre de lui-même. Si votre chat ne revient pas à son comportement habituel, consultez votre vétérinaire.



Changement
Si votre chat vient d’arriver dans votre foyer, ou qu’il vient de traverser un changement – comme l’arrivée ou le départ d’une personne ou d’un autre animal au sein du foyer – et qu’il vient de commencer son comportement bavard, soyez patient. Il est possible que cela soit dû au changement qu’il vit et que cela va s’arrêter naturellement si le comportement n’est pas encouragé. Souvenez-vous, même le fait de le gronder peut être perçu par votre chat comme de l’attention, et risque donc d’encourager le comportement.



©2002. Fiche pratique adaptée à partir des documents écrits par les comportementalistes animaliers de « The Dumb Friends League », à Denver, aux Etats-Unis. Tous droits réservés.
Copyright © 2004 The Humane Society of the United States. Tous droits réservés.

____________


Le forum est à tous les "poilus".
Lancez-vous !  Créer des rubriques, actualiser... Merci.


Dernière édition par Janick le Sam 18 Sep 2010 - 16:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Janick
Rhino féroce
avatar

Nombre de messages : 12526
Age : 65
Localisation : Nantes (44)
Date d'inscription : 14/09/2006

MessageSujet: Ronronnements : ne vous laissez pas berner par les ronronnements!   Mar 27 Oct 2009 - 13:29

Ne vous laissez pas berner par les ronronnements!




Le ronronnement, voilà un outil de séduction pour réclamer de la nourriture que les chiens n’auront jamais! Oui, j’ai bien dit séduction!

En effet, au cours de l’été 2009, une étude sur le ronronnement publiée dans la revue scientifique britannique Current Biology confirme cette hypothèse. La chercheuse et biologiste, Karen McComb a réalisé cette découverte en observant attentivement son chat Pepo alors qu’il exigeait sa nourriture. En plus de miauler, celui-ci émettait un ronronnement particulièrement désagréable à l’oreille humaine, et ce, à chaque fois qu’il voulait signifier à sa maîtresse, son désir de manger. C’est ainsi que l’idée d’une recherche sur le sujet lui est venue.

Elle a donc enregistré le ronronnement de plusieurs chats, et ce, dans différentes situations allant du matou totalement affamé à la chatte béate de bonheur suite à des caresses. Puis elle a fait écouter ses bandes sonores aux propriétaires qui dans 80 % des cas ont réussi à reconnaître le « son » de leur chat.

Mme McComb, spécialiste de la communication vocale des mammifères à l'université du Sussex à Brighton (Royaume-Uni), a ainsi découvert que dans le ronronnement signifiant « j’ai faim », se cachait un pic de fréquence (1 090 hertz) plus élevé que dans le ronron habituel. Cette haute fréquence constituerait une sorte de message subliminal émis par le chat pour signifier une situation d’urgence incluant la volonté immédiate de manger.

En retravaillant la bande sonore et en enlevant ce pic de fréquence strident et pleurnichard, pour ne laisser que le ronronnement de base, les propriétaires n’étaient plus en mesure de reconnaître aussi facilement l’appel « de détresse » de leur chat.

La chercheuse en est venue à la conclusion que ce ronronnement de sollicitation similaire aux pleurs d’un bébé pour les parents, permettait aux chats d’obtenir ce qu’il voulait de leurs maîtres sans avoir à miauler, ce qui pour certains propriétaires est plutôt rebutant. Toutefois, pour que cela fonctionne, il faut une maison calme avec une interaction directe entre le chat et le maître. Dans un foyer bruyant où il y a des enfants ou d’autres animaux, le bon vieux miaulement à fendre l’âme est encore l’arme de destruction massive de prédilection pour convaincre le maître qu’il est temps de manger!

Rappelez-vous que le ronronnement destiné aux humains, exprime non seulement le besoin d’affection et de soins, mais traduit aussi des émotions comme le stress, la confiance, l’abandon ou la satisfaction. Entre chats, il indique le statut social ou le degré de soumission.

Ainsi, la prochaine fois que votre chat viendra sur vos genoux ou se frottera sur vos jambes en ronronnant, soyez conscient qu’il essai peut-être de vous « hypnotiser » pour parvenir à ses fins en calmer sa faim!


Comment fonctionne le ronronnement!

Au fil des décennies, plusieurs hypothèses ont été envisagées afin d’expliquer l’origine physique du ronronnement. Ce serait la conséquence de contraction très rapide du larynx (20 à 30 fois par seconde) qui provoquerait des modifications de configuration de la glotte. Au début, il y a rétrécissement de la glotte, ce qui crée une augmentation de la résistance et de la pression. Puis, il y a une ouverture rapide des cordes vocales qui entraîne cette fois-ci une diminution de la pression. C’est cette variation de pression qui crée la résonance engendrant le ronronnement. Pendant l’inspiration, on observerait aussi des décharges électromyographiques diaphragmatiques en alternances avec celles du larynx. Le chat ronronne donc grâce à son larynx et la stimulation du diaphragme l’aide à mieux respirer pendant cette période. Il faut aussi ajouter que l’os hyoïde des chats qui est situé, tout comme nous, au niveau du larynx, possède quelques caractéristiques morphologiques légèrement différentes, ce qui explique sa capacité à ronronner. Bref, le chat ronronne à l’aide d’une particularité physique de son larynx, la conservation d’un comportement juvénile et surtout d’une volonté de vouloir communiquer.
-----------------------------

lu sur http://www.veterinet.net/

____________


Le forum est à tous les "poilus".
Lancez-vous !  Créer des rubriques, actualiser... Merci.


Dernière édition par Janick le Dim 22 Nov 2009 - 15:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ninon
Raton gaffeur
avatar

Nombre de messages : 2490
Age : 51
Localisation : Nice, chez Thorgal, Orion, Pélisse et Galane
Date d'inscription : 13/07/2009

MessageSujet: Re: Ronronnements et vocalises. Les comprendre   Mar 27 Oct 2009 - 16:02

Pélisse quant à elle ne ronronne pas lorsqu'elle me réclame à manger. Elle miaule style j'ai pas mangé depuis 3 jours, le terme "casser les pieds" conviendrait mieux d'ailleurs, puisqu'il faut savoir qu'elle a toujours à disposition des croquettes, mais le soir venu elle réclame sa petite boîte (très mauvaise habitude que je lui ai donnée quand Orion est mort). Maintenant on ne déroge plus, elle veut sa boîte pour 18h45 pétante. Pour cela, elle commence son "cirque" à 18h pour être certaine que je craque pile poil à l'heure.

Par contre elle ronronne adorablement et fortement quand on la caresse, quand on joue avec elle etc...

Orion quand à lui, vers la fin il ne ronronnait plus du tout, alors qu'il ronronnait toujours très fortement tout le long de la journée et surtout quand on faisait de gros calins. Ses ronrons résonnent encore dans ma tête.

J'adore entendre un chat ronronner

____________


de Ninon

"L'homme n'est civilisé que dans la mesure où il comprend le chat".
G. Bernard Shaw
Revenir en haut Aller en bas
Mono
Coucou casse-cou
avatar

Nombre de messages : 4238
Age : 50
Localisation : Essonne, au sud de Paris
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: Ronronnements et vocalises. Les comprendre   Mer 11 Nov 2009 - 19:48

Moi aussi, Ninon, j'adore entendre un chat ronronner.
Je trouve ça très apaisant, très relaxant.
Revenir en haut Aller en bas
Ninon
Raton gaffeur
avatar

Nombre de messages : 2490
Age : 51
Localisation : Nice, chez Thorgal, Orion, Pélisse et Galane
Date d'inscription : 13/07/2009

MessageSujet: Re: Ronronnements et vocalises. Les comprendre   Jeu 12 Nov 2009 - 13:08

Le soir au lit, quand Pélisse se couche à côté de moi presque dans mes bras et qu'elle ronronne, elle m'endort avec ses ronronnades, ça me berce, c'est le meilleur des somnifères, à consommer sans modération.

____________


de Ninon

"L'homme n'est civilisé que dans la mesure où il comprend le chat".
G. Bernard Shaw
Revenir en haut Aller en bas
maggy
Hirondelle rebelle
avatar

Nombre de messages : 1020
Age : 71
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 10/06/2009

MessageSujet: Re: Ronronnements et vocalises. Les comprendre   Jeu 12 Nov 2009 - 15:32

J'adore les rons rons !!! cheers
Revenir en haut Aller en bas
http://minouphile.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ronronnements et vocalises. Les comprendre   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ronronnements et vocalises. Les comprendre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


NOS POILUS ET NOUS TRES BONNE ANNEE 2017
 :: 
SANTE EDUCATION !!! Classement alphabétique !!!

 :: Chats :: 
- Anatomie-Santé-Danger
-
Sauter vers: