NOS POILUS ET NOUS TRES BONNE ANNEE 2017


 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Obésité chez le chien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Janick
Rhino féroce
avatar

Nombre de messages : 12526
Age : 64
Localisation : Nantes (44)
Date d'inscription : 14/09/2006

MessageSujet: Obésité chez le chien   Sam 19 Juil 2008 - 22:49

Obésité chez le chien





DEFINITION
L'obésité est une maladie. Il s'agit d'un excès de dépôt de tissu graisseux.

Chez l'homme, l'obésité est évaluée à partir de l'indice de masse corporelle (IMCCM) avec : IMCCM = poids en kg/taille en mètre au carré. On parle d'obésité pour un IMC supérieur à 30, de pré-obésité de 25 à 30.

Chez le chien, il n'existe pas à ce jour de formule mathématique donnant le poids optimal pour une taille donnée. On connaît le poids moyen du chien adulte pour une race donnée, mais l'approche reste subjective. L'appréciation du poids et d'une éventuelle obésité est visuelle. (Voir plus bas le schéma des indices corporels chez le chien).


EPIDEMIOLOGIE
Suivant différentes études, 24 à 44% des chiens dans les pays occidentaux seraient obèses.

Ils existent plusieurs facteurs de risque pouvant conduire à l’obésité chez le chien :

- la race : certaines races ont des métabolismes de base* moins élevés et nécessitent à taille égale des quantités énergétiques moindre. Exemple du Labrador Retriever.
- Prédisposition génétique supposée dans certaines cohortes. Mais elle n’a pas encore été démontrée à ce jour.
Augmentation du risque avec l'âge du chien.
Augmentation du risque avec l'âge du propriétaire (sédentarité plus élevée, laxisme dans l'éducation).
- Sédentarité, manque d'exercice.
- Alimentation trop énergétique, restes de repas, friandises.
- Obésité chez le chiot.
- Femelle : métabolisme de base* moins élevé que le mâle.
- Stérilisation : diminution de l’exercice physique, diminution du métabolisme de base* chez le mâle.
- Traitement contraceptif chez la chienne.
- Maladies endocriniennes : diabète sucré, hypothyroïdie, hypercorticisme.
- Prise de certains médicaments : glucocorticoïdes, antiépilep-
tiques.

* : métabolisme de base = fonctionnement organique minimum pour se maintenir en vie.


MALADIES ASSOCIEES A L'OBESITE CANINE
L'obésité chez le chien a des répercussions sur la santé et sur certaines maladies :

- Diminution de l'espérance de vie du chien. Cet effet a été démontré chez l'homme.
- Prédisposition aux maladies ostéo-articulaires : arthrose plus sévère, rupture du ligament croisé antérieur, fracture du condyle de l'humérus.
- Intolérance à l'effort.
- Troubles respiratoires.
- Augmentation de la fréquence des affections cardio-vasculaires.
- Risque de diabète augmenté par résistance à l'insuline. Ce n'est pas clairement établi.
- Résistance moins élevée vis-à-vis des infections.
- Augmentation du risque de difficultés à la mise-bas chez la chienne.
- Risque plus élevé lors d'anesthésie et complications opératoires et postopératoires plus fréquentes.


MECANISME D'APPARITION DE L'OBESITE CANINE
L'obésité chez le chien survient lorsque l'apport énergétique dans l'alimentation est supérieur aux besoins énergétiques de l'organisme.

Deux phases dans l'obésité sont reconnues chez le chien.

Une première phase où l’apport énergétique est supérieur aux besoins. La masse graisseuse augmente et le chien prend du poids.
Dans une deuxième phase, le chien diminue sa prise alimentaire et les apports énergétiques correspondent aux besoins. Le poids est stabilisé, mais est trop élevé. Phase où le chien est obèse et où les propriétaires disent qu’il ne mange presque rien.


EVALUATION DE L'OBESITE CHEZ LE CHIEN. QUAND DOIS-JE CONSIDERER QUE MON CHIEN EST OBESE ?
Cette évaluation est plus difficile chez le chien car le poids optimal n'est pas connu. Seuls des standards pour les races pures sont disponibles. Tableau 1: Poids de référence pour plusieurs races.



TABLEAU 1 : POIDS DE REFERENCE POUR PLUSIEURS RACES DE CHIEN
Données issues de : Encyclopédie de la nutrition clinique canine. Aniwa SAS pour Royal Canin, Paris, 2006, p.22











Aujourd'hui des indices corporels sont utilisés pour apprécier la masse graisseuse chez le chien. Tableau 2 : indices corporels en 5 points. Ces indices sont subjectifs. Ils se basent sur la visualisation et la palpation de certains reliefs osseux, la visualisation de dépôt graisseux, la silhouette du chien. On considère que la surcharge pondérale augmente de 10% par demi-point supérieur à 3 (3 étant l'indice corporel pour un poids idéal).


TABLEAU 2 : INDICES CORPORELS EN 5 POINTS.
Données issues de : Encyclopédie de la nutrition clinique canine. Aniwa SAS pour Royal Canin, Paris, 2006, p.23




TRAITEMENT
Le traitement de l'obésité chez le chien est un traitement diététique : le régime hypocalorique.

Le but est de restreindre l'apport énergétique alimentaire pour que le chien puise dans ses réserves graisseuses. Le besoin énergétique à apporter est calculé en fonction : du poids objectif à atteindre, du facteur racial, du facteur physiologique (stérilisation, âge...), de la coexistence d'autres maladies associées (diabète).

Ce calcul doit être fait par un vétérinaire.

En ce qui concerne le choix de l'aliment de régime pour chien , il faut un aliment peu énergétique mais adapté pour éviter toute carence (acides aminés essentiels, protéines, vitamines, minéraux, acides gras essentiels) et au volume suffisant pour donner une sensation de satiété.

La réduction en quantité de l'aliment habituellement consommé est contre-indiquée pour un régime : carences, changement du comportement de l'animal suite à la privation de nourriture.

De nombreux industriels proposent des aliments hypocaloriques pour chiens qui sont bien adaptés :

Teneurs en graisses diminuée mais apport des acides gras essentiels
Teneur en fibres alimentaires augmentée. Avantages : diminution de la densité énergétique de l'aliment, retard de la vidange gastrique, augmentation du volume alimentaire pour les fibres insolubles, effet de satiété quand elles représentent plus de 20% de la matière sèche de l'aliment. Quelques inconvénients : augmentation de la fréquence et de la quantité de selles, flatulences, diminution de l'appétence.
Teneur en protéines augmentée : apport des acides aminés essentiels, préservation de la masse musculaire, pouvoir de satiété documentée chez l'homme, appétence.
Teneur augmentée en minéraux, vitamines, oligo-éléments pour éviter les carences.
Dans tous les cas, la prise en charge doit être accompagnée par le vétérinaire : estimation du poids objectif à atteindre, mise en place du rationnement, choix de l'aliment.

Au début du régime, une transition alimentaire progressive sur 15 jours avec l'ancien aliment est nécessaire pour éviter les troubles digestifs ou un refus de l'aliment. L'idéal est ensuite de fractionner la ration quotidienne en 3 à 4 repas à heure fixe (au minimum deux repas). Pour que le régime soit efficace, il ne faut rien donner en dehors des repas. Quand il y a plusieurs animaux, les repas doivent être séparés.

Voir les différents aliments disponibles pour faire maigrir mon chien.

L'exercice doit être favorisé (sauf atteinte ostéo-articulaire nécessitant du repos) : jeu, marche rapide... La durée de l'exercice est progressivement augmentée.

Durant toute la période du régime et après le régime, le suivi doit être continu pour éviter une rechute. Lors du régime, une pesée hebdomadaire du chien est conseillée, ainsi qu'un contrôle vétérinaire mensuel pour réadapter au besoin le rationnement. Après le régime, une pesée mensuelle est conseillée, ainsi qu'une évaluation régulière par le vétérinaire pour l'attribution d'une ration alimentaire permettant de stabiliser le poids.

Les causes de rechute sont nombreuses : laxisme ou non modifications des habitudes du propriétaire autour du repas du chien (reprise des friandises, arrêt de la pesée de la ration quotidienne, restes de table...), absence d'exercice physique, changement d'aliment sans adapter la quantité, maladie...



REMARQUE
Le traitement médical comme il peut exister en médecine humaine est à ce jour à proscrire. Il n'y a pas a priori d'étude à ce jour sur leur innocuité chez le chien. Par ailleurs, l'éducation du propriétaire sur la gestion de l'alimentation de son animal est l'élément principal de la réussite d'un régime.

Les traitements chirurgicaux ne sont également pas appliqués au chien à ce jour.

BIBLIOGRAPHIE
DIEZ M, NGUYEN P. Obésité : épidémiologie, physiopathologie et prise en charge du chien obèse. Dans : Encyclopédie de la nutrition clinique canine. Aniwa SAS pour Royal Canin, Paris, 2006, p.2-53.
-----------

lu sur http://www.lanichesante.com/obesite_canine

____________


Le forum est à tous les "poilus".
Lancez-vous !  Créer des rubriques, actualiser... Merci.
Revenir en haut Aller en bas
géraldine
Poularde lardée


Nombre de messages : 159
Age : 55
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 04/11/2007

MessageSujet: Re: Obésité chez le chien   Lun 11 Aoû 2008 - 18:15

Oui Janick. Et aussi je crois u'il est important en terme de prévention tout du moins, de vérifier la composition des aliments (boites ou croquettes) . Parfois certains fabriquants ont "la main lourde" sur les matières grasses. Donc, peu d'éléments nutritifs pour un apport de calaries important.
Revenir en haut Aller en bas
Is@
Rhino féroce
avatar

Nombre de messages : 10387
Age : 45
Localisation : Paris
Date d'inscription : 14/09/2006

MessageSujet: Re: Obésité chez le chien   Lun 11 Aoû 2008 - 19:17

et je conseillerai de se mefier des doses indiquées sur les emballage d'aliments industriels, ils surdosent trés souvent !!!
Revenir en haut Aller en bas
Janick
Rhino féroce
avatar

Nombre de messages : 12526
Age : 64
Localisation : Nantes (44)
Date d'inscription : 14/09/2006

MessageSujet: Re: Obésité chez le chien   Lun 9 Aoû 2010 - 9:43

Mettre son chien au régime




Comme chez l’homme, l’obésité du chien est aujourd’hui considérée comme une maladie. En effet, l’obésité canine peut avoir des répercussions importantes sur la santé de l’individu. Le phénomène s’accroit depuis les 15 dernières années, et l’on considère que 50 à 75% des animaux de compagnie d’Amérique du Nord sont en surpoids.

Si le mieux est de prévenir l’obésité du chien, comment réagir une fois qu’elle est installée ?


D’où vient l’obésité canine ?
L’obésité d’un animal peut avoir plusieurs origines. Premièrement, il faut vérifier qu’elle n’est pas due à un problème de santé, et pour cela, une visite chez le vétérinaire s’impose. Une prise de poids anormale, inhabituellement rapide, peut d’ailleurs vous mettre la puce à l’oreille (c’est le cas avec les maladies de la thyroïde).
Il y a ensuite les facteurs environnementaux : une mauvaise alimentation (trop riche, en trop grande quantité, constituée de restes ou de friandises), le manque d’exercice, ou encore le stress et l’ennui en sont les causes principales.

L’obésité chez les animaux a en fait les mêmes causes que chez nous les humains. Le chien mange parce qu’il manque de stimulation. Si sa nourriture est donnée à volonté, il ne se gênera pas pour continuer à manger tant que la gamelle sera pleine.


Conséquences de l’obésité canine
Premièrement l’espérance de vie du chien est réduite significativement par l’obésité : 3 à 4 ans en moins.
D’autres maladies et troubles de la santé sont directement liés à l’obésité : le diabète, les problèmes respiratoires, cardiaques et digestifs, des douleurs aux articulations…
Quand l’obésité est déclarée, il est nécessaire d’amener son animal chez le vétérinaire pour qu’il mette en place un régime strict et adapté au chien. Par exemple, réduire ses portions n’est pas toujours efficace : frustré de moins manger, le chien peut développer des troubles du comportement et vous causer du souci.


Une nourriture adaptée contre l’obésité
Votre vétérinaire sera peut être amené à vous prescrire une nourriture dite « de régime », adaptée au chien obèse. La plupart des grandes marques de nourriture pour chien ont développé leur gamme « diet », et vous pouvez alors faire votre choix entre Eukanuba, Hills, Purina, Royal canin, Specific ou encore Virbac.
-----
lu sur http://wamiz.com/chiens/conseil/mettre-son-chien-au-regime-0806.html
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Obésité chez le chien   

Revenir en haut Aller en bas
 

Obésité chez le chien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


NOS POILUS ET NOUS TRES BONNE ANNEE 2017
 :: 
SANTE EDUCATION !!! Classement alphabétique !!!

 :: Chiens :: 
- Anatomie - Santé (y compris urgence - poison - danger)
-
Sauter vers: