NOS POILUS ET NOUS TRES BONNE ANNEE 2017


 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Anémie féline infectieuse (hémobartonellose)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Is@
Rhino féroce
avatar

Nombre de messages : 10387
Age : 46
Localisation : Paris
Date d'inscription : 14/09/2006

MessageSujet: Anémie féline infectieuse (hémobartonellose)   Mar 16 Sep 2008 - 22:41

Les chats peuvent être infectés par un petit parasite des globules rouges anciennement appelé Hemobartonella felis.
Cette maladie, qui est attribuable à une infection, est appelée anémie
infectieuse féline. Les parasites responsables de la maladie ont été
rebaptisés C. Mycoplasma haemominutum (CMhm), pour la souche de petite taille, et Mycoplasma haemofelis,
pour les souches de grande taille. Il est important de faire cette
distinction, car ces deux sous-types du parasite sanguin produisent des
signes cliniques assez différents.

La souche CMhm cause une anémie hémolytique de légère à modérée. Le
terme «hémolytique» signifie qu’une faible numération des globules
rouges ou une anémie résulte d’une fragmentation des globules rouges
aussi appelée «lyse».

Les souches de Mycoplasma haemofelis causent une anémie grave. La
fièvre et la perte de poids et d’appétit, des muqueuses pâles et la
léthargie sont des signes communément observés.

Les voies de transmission des parasites entre les chats ne sont
pleinement comprises, mais nous savons que les transfusions sanguines
peuvent transmettre le parasite et que les chattes ont déjà infecté
leurs chatons. Les puces peuvent agir comme vecteurs de transmission,
mordant d’abord un chat infecté et propageant subséquemment le parasite
lorsqu’un autre chat est mordu. Les plaies des morsures des chats
peuvent également servir de voie de transmission.

Un vétérinaire peut parfois voir les parasites dans des frottis
sanguins examinés au microscope. Les parasites s’attachent à
l’extérieur de la paroi du globule rouge. De plus, un test identifiant
l’ADN du parasite peut être réalisé. Ce test de PCR-ADN peut être
nécessaire pour parvenir à un diagnostic parce que les parasites ne se
trouvent pas toujours dans le sang. Cette présence cyclique des
parasites peut également porter votre vétérinaire à suggérer une série
d’échantillons sanguins prélevés des jours différents.

La souche du parasite la plus pathogène peut produire des taux de
mortalité apouvant aller jusqu’à un cas sur trois pour les chats
malades non traités, alors un traitement rapide est important. Les
chats atteints d’infections virales chroniques, comme le virus de la
leucose féline et le virus de l’immunodéficience féline, seront
habituellement plus gravement affectés, et la co-infection par ces
virus est courante chez les chats atteints d’hémobartonellose.

Des antibiotiques, des traitements anti-inflammatoires et peut-être des
liquides intraveineux et des transfusions de sang peuvent être requis.
Le traitement n’élimine pas complètement le parasite, le chat
continuera donc d’être porteur, mais les rechutes sont rares.

Si votre chat manifeste des signes de maladie comme ceux énumérés
ci-dessus, communiquez rapidement avec votre vétérinaire pour fixer un
rendez-vous. Avec un traitement rapide, le pronostic de guérison est
bon.


source : http://www.santeanimale.ca/contents/content.asp?id=559&cat=chats
Revenir en haut Aller en bas
 

Anémie féline infectieuse (hémobartonellose)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


NOS POILUS ET NOUS TRES BONNE ANNEE 2017
 :: 
SANTE EDUCATION !!! Classement alphabétique !!!

 :: Chats :: 
- Anatomie-Santé-Danger
-
Sauter vers: