NOS POILUS ET NOUS

TRES BONNE ANNEE 2016


 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La librairie française de New York vit ses derniers jours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Janick
Rhino féroce


Nombre de messages : 12526
Age : 64
Localisation : Nantes (44)
Date d'inscription : 14/09/2006

MessageSujet: La librairie française de New York vit ses derniers jours   Ven 2 Jan 2009 - 16:02

La librairie française de New York vit ses derniers jours





Dehors, les hordes de touristes photographient le Rockefeller Center, sa patinoire et son sapin de Noël. Dedans, les rayons se vident lentement de leur stock de livres: après 73 ans d'existence, la librairie française de New York va fermer ses portes en 2009.


Les raisons de la disparition de cette véritable institution, à New York et dans le monde, sont simplement commerciales: le bail arrive à échéance en septembre et la société propriétaire de l'immeuble de la 5e avenue augmente le loyer, actuellement de 360.000 dollars, à 1 million par an.

Le prix des livres vendus n'est pas de nature à encourager les acheteurs, en tout cas pas les passants qui sont dans le quartier essentiellement pour faire leur shopping dans les boutiques de vêtements, de cosmétiques ou d'électronique.

"Evidemment nous vendons 20 dollars un livre qui coûte 5 euros à Paris, mais les frais d'envoi existent aussi lorsqu'on commande sur internet, non, ce qui a changé c'est toute la culture de la librairie, et le Rockefeller Center est devenu un simple centre commercial", proteste Emmanuel Molho, un septuagénaire qui gère la librairie familiale avec ses deux enfants.

Son père Isaac Molho, arrivé aux Etats-Unis en 1928, avait fréquenté un établissement scolaire français à Athènes, et avait rencontré à Paris des responsables de l'éditeur Hachette. Invité à ouvrir une librairie par David Rockefeller, qui tenait à voir des Européens occuper les bureaux situés dans son immeuble, il lança l'affaire en 1935.

Pendant la guerre, la librairie se doubla d'une maison d'édition, "La Maison Française", qui publia des auteurs fuyant le nazisme comme André Maurois, Jules Romains ou Antoine de Saint-Exupéry.

"L'imprimeur était mon oncle", raconte Emmanuel Molho dans une interview à l'AFP. Et les maquettes imitaient celles des ouvrages de la "collection blanche" de l'éditeur français Gallimard.

"Les années 60 ont été les plus glorieuses, la langue française était à la mode, nous avions 50 salariés, nous importions deux tonnes de livres par semaine, qui arrivaient avec la Compagnie générale transatlantique, à bord de paquebots comme le France", raconte M. Molho.

"C'était un salon autant qu'une boutique: les clients étaient des Américains francophiles, des Sud-Américains francophones de passage, ils restaient pour bavarder, à l'époque on commandait 3.000 exemplaires au moins du dernier Prix Goncourt, aujourd'hui quelques dizaines tout au plus", se souvient-il.

M. Molho a fermé en 1993 une deuxième librairie française qu'il avait au sud de Manhattan, et en 1994 sa librairie française de Los Angeles.

La France est restée insensible à ses appels, en dépit de lettres envoyées à la ministre française de la Culture Christine Albanel, et le président français Nicolas Sarkozy, venu à un dîner au Rockefeller Center en septembre, n'a pas franchi le seuil de la "Librairie de France", souligne le libraire.

Si les livres en français ne se vendent plus, la hausse vertigineuse des baux commerciaux a porté l'estocade au commerce. La moitié de l'espace ayant pignon sur rue a d'abord été cédé en 1980 à la marque de produits cosmétiques française L'Occitane.

Aujourd'hui, le sous-sol poussiéreux recèle quelques trésors, et les livres de la "Bibliothèque rose" côtoient dans un désordre suranné les vieux Guides Michelin, des planches de mode féminine publiées à Paris dans les années 1920 ou "Salsette découvre l'Amérique" de Jules Romains publié à New York en 1942.

Emmanuel Molho va prendre sa retraite à New York et peut-être "se mettre au piano", laissant à sa fille le soin de perpétuer les affaires familiales sur un site internet.
----
lu sur yahoo actualités

____________


Le forum est à tous les "poilus".
Lancez-vous !  Créer des rubriques, actualiser... Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Wall-e
Glouglou glouton


Nombre de messages : 722
Age : 56
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: La librairie française de New York vit ses derniers jours   Ven 2 Jan 2009 - 16:30

La librairie française de New York vit ses derniers jours


Cette histoire - fort joliment racontée - me touche beaucoup...

Je suis une accro d'internet certes mais plus encore des livres, de notre patrimoine culturel, de notre culture, de notre langue... comme je l'étais de notre monnaie... et je râle déjà à l'idée de voir les départements en voie de disparition et la carte des régions remaniée....

Je "milite" pour les échanges, pour le partage mais aussi et surtout pour la diversité, le droit à la différence !

Je suis française avant d'être citoyenne du monde et il me plait de rencontrer des américains, des turcs, des kényans, des argentins....
de ne rien comprendre à leur langue, de m'embrouiller dans les comptes pour faire le "change".... de les découvrir....

C'est encore la mondialisation, la course au "fric" qui tue tout !!!!

J'avais rencontré en 1979, à Santa Fe, un libraire américain ; je voulais lui acheter 2 livres de magnifiques photos... il ne prenait pas les cartes visa, le distributeur était vide, la banque fermée... il m'a offert les livres !!
Et quand je lui ai demandé pourquoi cette gentillesse, il m'a répondu que c'était parce car j'avais accepté de parler en français avec lui alors que je venais apprendre l'anglais.... et qu'il était un amoureux de la littérature française...

Je lui ai, à mon retour en France, envoyé deux livres en remerciement....

Et l'Occitane nous fait donc payer bien cher ses produits, non pas pour leur qualité mais pour payer ce loyer exhorbitant !
Je sens que je vais faire des économies...

Bon voilà, j'avais un ti coup de gueule à pousser, c'est fait !

J'espère que la fille de M. Molho va arriver à poursuivre l'oeuvre de son père !
Si l'une d'entre vous trouve le nom de son site, merci de le noter ici ;-)

Bonnes lectures, ici ou ailleurs....

[IMG]http://smileys.

______________
ps Merci Janick pour cette info !
Revenir en haut Aller en bas
 

La librairie française de New York vit ses derniers jours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

NOS POILUS ET NOUS

TRES BONNE ANNEE 2016
 :: 
PARTAGEONS NOS LOISIRS

 :: 
VOIR - LIRE - ECOUTER
 :: 
2 - Lectures : BD dico romans
-
Sauter vers: