NOS POILUS ET NOUS TRES BONNE ANNEE 2017


 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 TIQUES = danger. PIROPLASMOSE : urgence véto

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Janick
Rhino féroce
avatar

Nombre de messages : 12526
Age : 64
Localisation : Nantes (44)
Date d'inscription : 14/09/2006

MessageSujet: TIQUES = danger. PIROPLASMOSE : urgence véto   Lun 20 Nov 2006 - 12:34

study

LES MALADIES TRANSMISES PAR LES TIQUES
La piroplasmose est l'une des plus connues.
Chaque année de nombreux chiens en meurent, maladie non diagnostiquée à temps.

La piroplasmose doit être considérée comme une urgence vitale pour le chien.
La maladie déclarée, non traitée, est toujours mortelle.
Le décès intervient dans les jours qui suivent le plus souvent par blocage des reins ou destruction massive des globules rouges.




Le chien doit donc être vu par un vétérinaire dès les premiers signes (refus de manger, fièvre, abattement brutal). Le vétérinaire administrera, par injection un traitement anti-parasitaire spécifique contre la piroplasmose.

Dans tous les cas si votre chien manque seulement d'appétit dans les 4 à 8 jours qui suivent une sortie à la campagne et paraît mou, consultez votre vétérinaire.

Seul un vétérinaire peut faire un diagnostic de certitude : il prélève une goutte de sang et détecte la présence des parasites dans les globules rouges en examinant au microscope un étalement du sang.

Suivant le stade d'évolution de la maladie, le vétérinaire mettra en place un traitement sous forme :
- d'injections qui permettent de détruire le parasite,
- de perfusions, destinées à réhydrater l'animal et à lutter contre les complications hépatiques et rénales,
- des transfusions pour compenser le manque de globules rouges.

Info Utile: le produit utilisé contre la piroplasmose peut être douloureux lors de l'injection, voire provoquer un ou deux vomissements. Ne vous inquiétez pas, c'est un effet normal qui ne dure pas.

Si aucun organe n'a été touché, le pronostic est bon et la guérison spectaculaire, en quelques heures.
Mais pensez malgré tout que même si le traitement est très efficace lorsqu'il est mis en oeuvre suffisamment rapidement, la maladie peut entraîner des séquelles au niveau rénal et hépatique.



La prévention :
Devant la gravité de la maladie, elle prend toute son importance.
Le principal moyen de prévention est la lutte contre les tiques :
A chaque retour de promenade, inspectez votre chien et plus particulièrement les zones peu recouvertes de poils (intérieur de cuisses, ventre, museau, oreilles, contour des yeux ...).


Si vous voyez une tique, ne vous affolez pas
- il lui faut plusieurs heures pour infecter le chien,
- la tique ne saute pas
Il existe pour les chiens et les chats un crochet de retrait manuel vendu en pharmacie. Ce crochet existe en plusieurs tailles.
Il semble également parfaitement convenir à l’homme.
Il a l’énorme avantage d’enlever la totalité de la tête de la tique sans laisser de résidus, ce qui supprime le risque d’infection.
Il ne faut jamais arracher la tique avec la main ou avec une pince à épiler !
N'utilisez jamais d'éther pour retirer une tique comme il est souvent dit! Cela a pour effet de multiplier les effets de la piqûre !
l'idéal est la Bétadine. Frottez la tique pendant un certain temps avec un tampon d'ouate imprégné de Bétadine.
Ensuite, retirez la tique à l'aide du crochet en le faisant tourner dans le sens des aiguilles d'une montre.
si vous n'en possédez pas vous pouvez malgré tout procéder ainsi :
-Posez sur la tique un coton imbibé d'éther (cf. trousse d'urgence),
- au bout de quelques secondes retirez soigneusement la tique à l'aide d'une pince à épiler afin de bien enlever le rostre qui se trouve sous la peau,
-désinfectez (alcool, produit iodé...),
- brûlez la tique, ne l'écrasez pas.

Les anti-parasitaires
C'est la méthode la plus sûre pour constituer une réelle prévention contre la piroplasmose, le produit doit détruire la tique avant qu'elle n'ait le temps de piquer.
Il faut donc qu'elle s'intoxique au contact du poil, en quelques minutes.
Les produits qui répondent à ces critères sont :
- le port de collier anti-tique (colliers contenant un acaricide) et non de colliers anti-puces seuls généralement pas très efficaces contre les tiques. Leur durée est de 4 à 6 mois selon les produits. Le port des colliers ne dispense toutefois pas de l'inspection quotidienne.
- Les pulvérisateurs : ils permettent de déposer un film protecteur sur l'ensemble du corps.
Les pipettes agissent comme les pulvérisateurs, mais la répartition du produit sur l'ensemble du corps se fait toute seule en 24h. Attention toutes les pipettes anti-parasitaires ne sont pas efficaces contre les tiques.
Ils doivent être systématiquement et régulièrement appliqués pendant les périodes à risque: c'est-à-dire au printemps de mars à juin, et à l'automne, de septembre à décembre.
Et cela même sur les animaux vaccinés.

- les vaccins même s'ils ne sont pas efficaces à 100% réduisent malgré tout l'importance de la maladie.



-----------------


Histoire sur la tique


Les tiques (de l'anglais tike) sont des acariens dont le vrai nom est ixode.
Elles transmettent principalement 3 maladies :
La Piroplasmose
L'Erlichiose
La Boreliose de Lyme


La Piroplasmose canine (ou babériose)
- maladie mortelle pour le chien non traité,
- elle n'est pas transmissible directement d'un chien à l'autre
- Elle n'est jamais contagieuse pour l'homme.
- il existe un vaccin, mais non fiable à 100%
- la prévention est donc très importante.

Les premiers symptômes sont: perte d'appétit (le chien va jusqu'à ne plus rien avaler du tout), fièvre[ (peut aller jusqu'à 41°), puis abattement, vomissement, urine foncée, jaunisse. il peut y avoir toux et difficulté à marcher.
En dehors de ces signes classiques, il peut exister des formes de début trompeuses : entérite et diarrhée, troubles locomoteurs, respiratoires, convulsions ...
Aux premiers signes (perte d'appétit, fièvre), la maladie sera vite diagnostiquée par votre vétérinaire, et le traitement simple rapide et d'effet quasi immédiat.


La piroplasmose est une maladie mortelle en quelques jours si elle n'est pas diagnostiquée et soignée à temps. Elle est provoquée par la multiplication dans le sang de parasite unicellulaires appelés piroplasmes ou également babésia canis.
Les globules rouges infectés éclatent, libérant des toxines, ce qui se traduit par une anémie, un ictère (jaunisse), avec coloration sombre des urines.

Elle est transmise par 2 espèces de tiques :
Dermatocentor reticulatus est l'espèce la plus fréquente.
Elle se multiplie aux périodes douces et humides : printemps, automne.
Cette tique vit dans les broussailles aux abords des bois, des haies, ou mêmes dans les jardins.
Au passage du chien, elle se laisse tomber sur l'animal et se fixe sur sa peau, pour se gorger de sang. Après quelques heures elle peut tripler ou quadrupler de volume. C'est au cours de ce repas de sang, qu'elle peut injecter des piroplasmes qui sont présents dans sa salive. Après 3-4 jours, elle se détache et tombe au sol.

On considère que le risque maximal de transmission se situe 48 h après la fixation : la tique est alors gorgée de sang et commence à régurgiter de la salive qui contient les parasites.
C'est pourquoi il est très important de "papouiller" régulièrement son chien, et surtout immédiatement après chaque balade à risque.

Rhipicephalus sanguineus, est un peu plus rare, et adore la chaleur.
Elle se rencontre partout en France, mais son habitat naturel c'est surtout le Sud de la France sur le pourtour méditéranéen, et dans une moindre mesure le Centre et l'Ouest.
Cette tique a la particularité de pouvoir se reproduire dans les maisons, surtout les chenils. Elle aime les zones urbanisées.
Elle est active toute l'année contrairement aux autres tiques.


Il est possible de vacciner son chien contre la Piroplasmose. Il existe un vaccin, qui n'offre pas une protection totale mais qui réduit grandement les risques d'apparition de la maladie et surtout diminue la gravité des symptômes.
1° injection à partir de 6 mois
2° injection 1 mois après
Rappel au bout d'un an puis tous les ans (voire tous les 6 mois)

En plus de la vaccination, pour prévenir cette maladie on devra toujours :
- Appliquer régulièrement un antiparasitaire externe
- Vérifier après chaque promenade la présence de tiques, et les enlever à l'aide d'une pince spéciale vendue en pharmacie.



L'Erlichiose
- a symptômes proches de ceux de la piropasmose, mais d'une plus grande gravité.
-Contrairement à la Piroplasmose, l'infection se fait dès la fixation de la tique.
-Il n'existe pas encore de vaccin contre l'erlichiose.
-Le diagnostic est plus difficile à établir et les traitements assez aléatoires. Elle se soigne avec un traitement antibiotique long (1 à 6 mois).

Les signes cliniques peuvent varier d'une simple fièvre récurrente à de multiples hémorragies. Chezun chien, l'épistaxis est ainsi le signe clinique majeur qui permet d'orienter le diagnostic. L'infection a été confirmée par l'immunofluorescence indirecte, mais la recherche bactériologique est négative. L'administration de tétracyclines sur une longue durée est instaurée pour éviter les récidives fréquentes qui peuvent survenir chez des animaux immunodéprimés.

Les symptômes sont, dans la forme la plus simple: perte d'appétit, abattement, mais en cas de maladie pus forte il peut y avoir diarrhée, des troubles nerveux, des hémorragies du nez, hémorragies qui conduisent à la mort du chien assez rapidement (24 à 48H).

Quels sont les animaux exposés ?_La maladie est particulièrement représentée en Amérique du Nord et en Amérique du Sud, ainsi qu’en Europe. En France le bassin méditerranéen et la Vallée du Rhône sont touchées. On la trouve aussi en Asie et en Afrique.
Signes cliniques_La maladie peut être aiguë, subaiguë ou chronique.
La phase aiguë commence par de la fièvre, une anorexie, des vomissements, une augmentation de taille des ganglions, et des saignements. Cette phase peut durer jusqu’à quatre semaines. Peu de chiens survivent à cette première phase.
En fonction de l’espèce et du statut immunitaire, une phase subaiguë puis chronique s’installe ensuite. Parmi les symptômes chroniques les plus marqués on observe des saignements de nez, des signes neurologiques, une inflammation rénale et de l’arthrite. La plupart des chiens ne survivent pas. Les Bergers Allemands sont particulièrement sensibles à l’infection.
Prévention et contrôle_Si vous habitez ou partez en vacances avec votre chien dans une zone à risque, il est vital de protéger votre chien contre les tiques, et de vérifier après chaque sortie son pelage. Si vous pouvez retirer les tiques dans la journée de leur fixation, cela aide à prévenir la maladie. Un collier contenant de la deltaméthrine permet de prévenir l’infestation pendant 6 mois.


Il existe 2 variétés d'Erlichia : Erlichia canis qui s'attaque au chien et Erlichia platys (qui peut éventuellement infecter le chien).
Cette maladie est transmise par Rhipicephalus sanguineus qui a la particularité de pouvoir se reproduire dans les maisons, les chenils. Ce qui fait que cette tique peut être rencontrée partout en France bien que son habitat naturel soit surtout le Sud de la France et dans une moindre mesure le Centre et l'Ouest.

De ce fait, il faut protéger son chien avec un produit qui tue les tiques rapidement et qui possède si possible un effet répulsif *****(ce qui n'est pas le cas du Frontline) : Le collier Préventic, par exemple, possède un effet rapide et contient de plus des essences de camphre et de menthol qui ont un effet répulsif.****** cette phrase date de 2000... peut-être y a t-il mieux depuis.
Du fait également de la la particularité de Rhipicephalus sanguineus de pouvoir se reproduire dans les chenils, il faut impérativement traiter le chenil.


La Boreliose de Lyme
La maladie de Lyme (du nom de la ville où elle a été diagnostiquée la première fois) est une maladie transmise par Ixodes Ricinus qui est plutôt présente dans les régions humides (Nord, Centre Ouest etc).

Cette maladie, due à Borellia Burgdorferi, atteint l'homme essentiellement, mais le chien également.
Il existe néanmoins un vaccin contre cette maladie pour les chiens

(texte du site http://perso.orange.fr/jean-claude.laurent/dossier4.htm avec son accord)

Maladie de Lyme

Maladie contagieuse, transmissible à l'homme, due à une bactérie. Bien que la transmission directe de chien à chien soit possible elle est le plus souvent transmise via une morsure de tique.
incubation: parfois plusieurs mois. symptômes: fièvre, fatigue, perte d'appétit, articulations souvent chaudes et gonflées.
traitement: antibiotique type doxycycline 15mg/kg de poids vif 3 fois par jour pendant 15 jours. Il existe en France désormais un vaccin tout récent. Ne pas oubliez toutefois de limiter les tiques: traitement systématique des chiens obligatoire

Les maladies liées à la maladie de Lyme se rencontrent essentiellement de mai à octobre. À cette époque, les tiques redoublent d’activité, alors que pendant cette période les promeneurs ont plutôt une tendance naturelle à se découvrir.


L'HEPATOZOONOSE CANINE. Cette maladie est peu fréquente en France et concerne surtout le pourtour méditerranéen.
Elle se manifeste par la perte de l'appétit, l'anémie, un amaigrissement fort, des troubles digestifs, boiteries et raideurs musculaire.
Il existe deux formes des cette maladie, une chronique avec ses phases de rémission et ses phases de maladie, et l'autre forme à l'issue tragique et inévitable qui conduit le chien à la mort en quelques semaines. Il n'y a aucun traitement efficace à ce jour.







Pour info :
1) les chevaux et les moutons sont fréquemment porteurs de tiques, ainsi que tous les grands animaux de la forêts.

2) Combien de malades par an en France ?
On estime qu’un nombre de 30 000 personnes par an sont piquées. Comme 20 à 30 % de tiques sont porteuses de la bactérie, on peut estimer à 6 000 le nombre de personnes infectées chaque année.

Les jeunes tiques ou nymphes sont difficilement visibles sur la peau. Elles sont minuscules (comme une tête d’épingle), donc plus dangereuses et leurs morsures passent souvent inaperçues.
Elles sont responsables de 80 % des cas de la maladie de Lyme.

____________


Le forum est à tous les "poilus".
Lancez-vous !  Créer des rubriques, actualiser... Merci.


Dernière édition par Janick le Ven 18 Juil 2008 - 21:25, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Is@
Rhino féroce
avatar

Nombre de messages : 10387
Age : 45
Localisation : Paris
Date d'inscription : 14/09/2006

MessageSujet: Les tiques   Mar 29 Jan 2008 - 1:21

Tiques


Les tiques sont des acariens ectoparasites. Elles passent une partie de leur cycle sur la peau de mammifères, d'oiseaux ou de reptiles, se nourrissant de leur sang grâce à un rostre.
Description




Ce sont les plus grands représentants de l'ordre des acariens. Certaines peuvent dépasser 1 centimètre de long.Les tiques ont une peau épaisse et quatre paires de pattes griffues. Les pièces buccales forment un organe d'ancrage, le rostre (ou capitulum), qui se plante dans la peau de l'hôte et par lequel le sang est aspiré. Au cours de leur cycle de vie, qui comporte plusieurs stades larvaires, les tiques changent plusieurs fois d'hôte. Les tiques sont classées en trois familles caractérisées par des génomes, morphologies et mode de vie différents :
Les ixodidés ou tiques dures


De petite taille, le rostre est proéminent et visible en vue dorsale. Elles vivent dans les bois et dans la végétation épaisse, où elles grimpent sur les herbes. Contrairement à beaucoup d'idées reçues, les tiques ne tombent pas des arbres. Dans les lieux infestés, autour des points d'eau notamment, on peut en trouver par exemple jusqu'à 5 ou 6 sur une seule feuille d'ortie. Elles se détachent de leur hôte gorgées de sang, après un repas qui peut durer plus d'une semaine.
La tique la plus commune en Europe, Ixodes ricinus appartient à cette famille.
En Amérique du Nord, la souris à pattes blanches P. leucopus, est l'hôte principal d' Ixodes scapularis (tiques à pattes noires) aux stades larvaire et nymphal, vectrice de la maladie de Lyme. Les adultes sont également communs chez le cerf de Virginie (Odocoileus virginianus), au printemps et à l'automne principalement, mais cette tique a été trouvée chez plus de 50 autres espèces de mammifères et chez plus de 55 espèces d'oiseaux.
Les argasidés ou tiques molles


Nuttalliellidae Ce sont les plus grosses, le rostre situé sur le ventre est invisible en vue dorsale. Elles vivent généralement près de leur hôte dans les crevasses, terriers, nids ou habitations et viennent se nourrir plusieurs fois sur leur hôte lorsque celui-ci est immobile. Elles peuvent jeûner jusqu'à 5 ans. En Europe, elles sont surtout présentes dans le pourtour méditerranéen.
Nuttalliellidae


Peu connues, elles partagent des caractéristiques des deux autres familles. Une seule espèce a été décrite, Nuttalliella namaqua.
Maladies transmises


Les tiques sont des agents véhiculant certaines maladies humaines,dont :


  • Rickettsioses
  • Borrélioses (fièvres récurrentes à tiques, maladie de Lyme)
  • Arboviroses (fièvre de Crimée-Congo, fièvre de la vallée du Rift, fièvre de Kyasanur, fièvre d'Omsk)

Conseils pratiques


Prévention


La meilleure façon de prévenir les maladies portées par la tique est d'éviter la piqûre. Une inspection soigneuse du corps après les promenades ou activité en forêt permet de détecter et enlever les tiques avant qu'elles aient eu le temps de transmettre la maladie de Lyme. Il existe aussi de nombreux produits répulsifs, mais dont l'efficacité n'est pas toujours évidente.
Aménagement du territoire : Il semble, selon les données nord-américaines que la fragmentation des forêts, et la régression des prédateurs carnivores des micromammifères soit un facteur de pullulation des tiques. Reconstituer des continuités écopaysagères et oeuvrer à la restauration d'équilibres écologiques pourrait donc, à moyen et long terme être une mesure de prévention utile.En balade
Il est conseillé au cours de promenades en forêt ou dans les champs :

  • De porter des vêtements longs et clairs pour localiser les tiques plus facilement,
  • De porter des chaussures fermées pour éviter que les tiques ne se fixent sur la peau,
  • D'utiliser des répulsifs (ou insectifuge) à base de DEET ou du Bayrepel (plus récent que le DEET, et efficace durant 4 heures contre les tiques et 8 heures contre moustiques et taons).

Lors des promenades, se débarrasser rapidement des tiques trouvées sur les vêtements.
Au retour d'une promenade à risques, examiner attentivement toutes les parties du corps pour y dépister les tiques éventuellement fixées à la peau. Se doucher et se changer au retour est conseillé.À la maison
Il est possible de limiter la prolifération des tiques dans la maison ou le jardin.

  • Couper l'herbe des jardins, éliminer les feuilles mortes => refuges des larves.
  • Aspirer puis boucher les crevasses et interstices dans les planchers, les murs.
  • Inspecter les animaux de compagnie au retour de promenade ainsi que leurs endroits favoris (panier, etc.) Vous pouvez aussi traiter l'endroit ou vos animaux vivent grâce a des produits spécifiques.
  • Décourager la nidification des petits rongeurs aux abords de la maison et éloigner les mangeoires pour oiseaux.
    En cas de morsure


    Si la tique est découverte, il faut la retirer rapidement car le risque de contamination augmente avec la durée du contact.Saisir la tique au plus près de la peau à l'aide d'une pince à tiques (vendue en pharmacie) ou par défaut d'une fine pince à épiler non-coupante. L'utilisation d'outils spécialisés permet et demande parfois d'effectuer un mouvement rotatif tout en tirant la tique. Toutefois, si vous employez une pince à épiler, veillez à tirer droit vers l'extérieur et d'un coup sec, ceci afin d'éviter tout mouvement de torsion qui pourrait détacher la tête du corps. Une fois la tique retirée, ne pas oublier de bien désinfecter.
    À défaut de pince à tiques, il existe aussi une méthode très efficace mais peu recommandable qui consiste à frotter plus ou moins fort la tique avec un morceau assez résistant de papier toilette, et du liquide vaisselle. En frottant le papier imbibé contre la tique, ceci permettra que l’animal s’accroche au produit. (Attention une fois encore à la force que vous mettez dans le frottement contre la peau. Il peut parfois arriver que vous n’arrachiez qu’un morceau de la bête. Mais ne frottez pas non plus avec une force trop faible, car la méthode pourrait ne pas suffire).
    Afin d'éviter que la tique ne régurgite et surinfecte la plaie, il faut bien prendre garde à ne pas l'écraser, ni la blesser. Pour la même raison il est généralement déconseillé d'appliquer tout produit (éther, alcool...) bien que ça soit plus discuté. En effet, en se sentant agressée, la tique risque de régurgiter et d'envoyer ses microbes dans l'hôte qui l'héberge.
    La meilleure solution est de se rendre chez une personne habilitée, médecin, pharmacien... Ou encore d'acheter un "tire-tic", petit appareil ingénieux qui se fixe entre le rostre et la peau et qui ne presse pas l'abdomen de la tique quand on l'enlève. Le but est d'éviter au maximum une inoculation de salive, ce qui se produit fréquemment avec une tique droguée à l'éther.
    Surveiller attentivement la plaie pendant trois semaines. Consultez un médecin si vous avez une auréole rouge qui évolue (érythème migrant) ou que vous ressentez un état grippal. La prescription peut être un bilan sanguin et/ou un traitement antibiotique.
    Par rapport aux animaux

    Les conséquences des infestations sur les animaux
    Les infestations à tique sont importantes et de plus en plus fréquentes pour les animaux sauvages et domestiques, elles peuvent :

    • Entraîner la mort par anémie dans les cas extrêmes.
    • Etre responsable de diverses infections dont des maladies à protozoaires, à rickettsies ou à virus, avec en particulier la paralysie à tiques (peu étudiée dans le milieu naturel, mais constatée chez quelques espèces animales ; bovins et homme notamment).

    Elle paralyse les membres qui deviennent alors flasques (mortalité élevée).
    Les tiques semblent être les uniques vecteurs d'une maladie parasitaire du sang appelée piroplasmose (ou Babésiose) due à un protozoaire ('Babesia' sp, ex : 'B. canis, B. microtii'). La piroplasmose atteint les canidés, les équidés, les bovidés... Le protozoaire parasite les globules rouges dans lesquels il se multiplie et les détruit lorsqu'il s'en libère. La piroplasmose entraîne une anémie avec un ictère pâle et généralement une forte fièvre. Dans les stades avancés de la maladie, une coloration brun foncé des urines peut être notée: elle correspond à la bilirubine issue de la dégradation de l'hémoglobine libérée dans le sang par la destruction des globules rouges. La piroplasmose est une maladie potentiellement mortelle.
    Deux moyens de luttes contre les parasites :

    • Action pour rompre le cycle externe => épandage de produits acaricides. Ils semblent peu efficace en raison du réservoir naturel
    • Action sur l’animal pour détruire le parasite => douchage, balnéation avec une solution acaricide.
    • Défragmenter les écosystèmes et y laisser les prédateurs vivre, pour y restaurer des équilibres écologiques, de manière à limiter les pullulations de tiques.


    Source: Wikipédia

    </LI>
Revenir en haut Aller en bas
mel
Porc kwâ moâ !
avatar

Nombre de messages : 1406
Age : 33
Localisation : Jura bernois (Suisse)
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: TIQUES = danger. PIROPLASMOSE : urgence véto   Mer 14 Mai 2008 - 12:52

Merci pour toutes vos info contre c'est fichues tiques...

Les ptites pinces vertes sont super pratique! Sinon je leur mets du Frontline ou un spray j'ai plusieurs produits pour eux flower
Revenir en haut Aller en bas
Is@
Rhino féroce
avatar

Nombre de messages : 10387
Age : 45
Localisation : Paris
Date d'inscription : 14/09/2006

MessageSujet: Re: TIQUES = danger. PIROPLASMOSE : urgence véto   Lun 7 Juil 2008 - 0:53

Une pince à tiques, piézoélectrique

Un
laboratoire a conçu une pince à tiques au fonctionnement original grâce
à un système piézoélectrique qui permet de détruire le système nerveux
de la tique.
Elle permet d'enlever d'un seul geste le parasite et son rostre (pas de
sectionnement entre la tête et le cou de la tique) et ainsi d'éviter
tout risque d'infection. A.L.G.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Merci   Jeu 3 Sep 2009 - 4:09

Suivant le stade d'évolution de la maladie, le vétérinaire mettra en place un traitement sous forme :
- d'injections qui permettent de détruire le parasite,
- de perfusions, destinées à réhydrater l'animal et à lutter contre les complications hépatiques et rénales,
- des transfusions pour compenser le manque de globules rouges.


simulation pret personnel taux demande credit en ligne à la disposition des particuliers un logiciel pour une simulation de prêt personnel en ligne simulation pret personnel taux demande credit en ligne
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Chat-viré
avatar

Nombre de messages : 303
Age : 64
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 14/09/2006

MessageSujet: Re: TIQUES = danger. PIROPLASMOSE : urgence véto   Jeu 3 Sep 2009 - 9:25

flower
Bonjour,
et merci de ta réponse.

Je me suis toutefois aperçue que tu t'étais enregistrée sur des dizaines de forums, quelque soit leur thème, depuis quelques jours seulement. Jamais de présentation, juste 1 message par forum (souvent celui que je mets plus bas) ...
Peut être serait ce bien d'en choisir seulement quelques uns selon tes goûts, aujourd'hui très hétéroclites. Tu auras en effet du mal à suivre toutes les conversations avec efficacité.

et comme te l'a dit :
skyvince 27 Aug 2009 - 08:45
Groupe : Modérateurs Section WFB
Même si ta reconnaissance est sinère (ce dont je ne doute pas), je ne pense pas que ton message apporte beaucoup au joueur qui demandait des conseils pour sa partie qui a eu lieu le 19 juin 2007
Bref, je ferme donc ce topic.


tu risques de répondre de façon obsolète..



J'ai également remarqué un message en signature qui n'apparait souvent qu'en noircissant le texte ... ? :
Babydole123
Groupe : Membres
Messages: 1
Inscrit : 27/08/09
Membre No. : 66 172

Merci de votre solution
que des informations détaillées
taux pret automobile comparatif credit auto voiture simulationUne simulation credit auto instannee et facile ici si vous avez une voituretaux pret automobile comparatif credit auto voiture simulation




Je ne sais où tu vis actuellement, mais si je prends un de tes rares profils, où tu es aux USA, ta publicité serait plus profitable pour toi sur des forums américains ou québécois.
Je vois que tu connais malgré tout également la France sur l'un de tes profils, Merci :)


Quoiqu'il en soit, je te souhaite un bon périple sur le net, et de trouver ce que tu cherches.
Amicalement. L'administration.
Revenir en haut Aller en bas
http://nospoilus-et-nous.easyforumpro.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: TIQUES = danger. PIROPLASMOSE : urgence véto   

Revenir en haut Aller en bas
 

TIQUES = danger. PIROPLASMOSE : urgence véto

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


NOS POILUS ET NOUS TRES BONNE ANNEE 2017
 :: 
SANTE EDUCATION !!! Classement alphabétique !!!

 :: Chiens :: 
- Anatomie - Santé (y compris urgence - poison - danger)
-
Sauter vers: