NOS POILUS ET NOUS

TRES BONNE ANNEE 2016


 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sommet sur le tigre en Russie (21-24/11/2010)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Janick
Rhino féroce


Nombre de messages : 12526
Age : 64
Localisation : Nantes (44)
Date d'inscription : 14/09/2006

MessageSujet: Sommet sur le tigre en Russie (21-24/11/2010)   Lun 22 Nov 2010 - 9:50


Sommet sur le tigre en Russie

Hier, 16h00
Irina Titova



Un sommet international sur le tigre s'est ouvert dimanche à Saint-Pétersbourg où les responsables de 13 pays et des spécialistes de la vie sauvage sont réunis jusqu'à mercredi pour adopter un plan de protection du grand fauve, menacé d'une extinction rapide si rien n'est fait.


Il ne reste environ que 3.200 tigres à l'état sauvage dans le monde contre 100.000 il y a un siècle, selon les estimations du WWF, le Fonds mondial pour la nature, notamment.


Si des mesures appropriées ne sont pas prises, ce félin pourrait avoir disparu complètement d'ici 2022, c'est-à-dire la prochaine année du tigre dans le calendrier chinois, a prévenu James Leape, le directeur général du WWF à Saint-Pétersbourg. "J'espère que nous ferons tous les efforts pour doubler la population des tigres."

La déforestation et les constructions détruisent progressivement l'habitat des tigres, qui a subi une perte de 40% en dix ans, rappelle la Banque mondiale. Ce sont aussi des cibles de choix pour les braconniers qui convoitent leur peau et certaines parties du corps utilisées dans la médecine chinoise traditionnelle.


Le sommet de Saint-Pétersbourg doit aboutir à l'adoption d'un vaste programme destiné à doubler la population de tigres à l'état sauvage d'ici 2022, accompagné de la signature d'un engagement de tous les "Etats du tigre". Il s'agit des treize pays qui abritent encore des tigres à l'état sauvage dans le monde: le Bangladesh, le Bhoutan, le Cambodge, la Chine, l'Inde, l'Indonésie, le Laos, la Malaisie, la Birmanie, le Népal, la Thaïlande, le Vietnam et la Russie.


Le forum organisé par la Russie en cette année du tigre doit aussi contribuer à trouver des donateurs pour aider ces pays à financer ces mesures de protection. Une ébauche du Programme international de protection des tigres (Global Tiger Recovery Program), qui devrait être approuvé à Saint-Pétersbourg, estime que les Etats du tigre auront besoin de 330 millions de dollars (241 millions d'euros) de fonds extérieurs au cours des cinq prochaines années pour mettre en oeuvre le plan. Environ 30% de ces fonds serviraient à financer des programmes de lutte contre les braconniers qui traquent les tigres et leurs proies.


Le forum de Saint-Pétersbourg s'inscrit dans le cadre de l'Initiative mondiale pour la protection du tigre lancée il y a deux ans par le président de la Banque mondiale, Robert Zoellick.

"Le tigre est une espèce parapluie", souligne Robert Zoellick, qui devait participer au sommet. En sauvant les tigres, nous sauvons aussi la biodiversité au sein des espèces qui constituent leurs proies et celle de leur habitat", déclare-t-il dans un communiqué diffusé cette semaine par la Banque mondiale. "Ce qui est en jeu dépasse donc la sauvegarde d'une seule espèce. L'Initiative mondiale pour la protection du tigre illustre symboliquement la manière dont nous pouvons prendre soin de notre planète."


Trois sous-espèces, le tigre de Java, le tigre de Bali et le tigre de la Caspienne ont déjà disparu au cours des 70 dernières années.

Au cours des deux dernières décennies, de gros efforts ont été engagés pour sauver les tigres. Mais les défenseurs de l'environnement soulignent que leur déclin s'est poursuivi, avec une diminution d'un tiers depuis 1998.

L'hôte de ce sommet, le Premier ministre russe Vladimir Poutine, a su utiliser ses rencontres avec les tigres et autres animaux sauvages pour améliorer son image. Lors d'une visite dans une réserve naturelle en 2008, il avait endormi une femelle tigre avec un fusil hypodermique pour lui placer un collier avec un émetteur dans le cadre d'un programme de surveillance des espèces rares.

Il avait reçu aussi un bébé tigre de Sibérie de deux mois pour son anniversaire, ce qui lui a permis de poser chez lui, caressant l'animal pelotonné dans un panier d'osier avec un coussin à imprimé tigre. Le bébé femelle vit aujourd'hui dans un zoo du sud de la Russie. AP
-----
lu sur yahoo actualités

____________


Le forum est à tous les "poilus".
Lancez-vous !  Créer des rubriques, actualiser... Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Janick
Rhino féroce


Nombre de messages : 12526
Age : 64
Localisation : Nantes (44)
Date d'inscription : 14/09/2006

MessageSujet: Re: Sommet sur le tigre en Russie (21-24/11/2010)   Lun 22 Nov 2010 - 9:53

autre texte


Un sommet en Russie pour la défense du tigre
Créé le 20.11.10 à 12h34 -- Mis à jour le 21.11.10 à 13h06



Un tigre du Bengale dans un parc zoologique à New Delhi, le 28 janvier 2006 MANAN VATSYAYANA AFP.COM


BIODIVERSITE - Menacé d'extinction, le tigre a sollicité les gouvernements de treize pays qui l'abritent à se réunir en Russie pour un sommet sans précédent avec l'objectif de doubler la population de ce félin à l'état sauvage d'ici à 2022.



"Il s'agit d'une réunion sans précédent des dirigeants internationaux dans le but de doubler le nombre des tigres", a déclaré James Adams, le vice-président de la Banque mondiale qui supervise le financement du programme de protection des tigres, à l'ouverture du forum de quatre jours à Saint-Pétersbourg (nord-ouest de la Russie).

Il ne reste que 3.200 individus dans la nature, contre 100.000 il y a un siècle. "Le nombre des tigres a été divisé par 30 en 100 ans. Trois des huit sous-espèces ont disparu (...) Le tigre est l'un des animaux les plus vulnérables et menacés d'extinction", a pour sa part souligné le ministre russe des Ressources naturelles Iouri Troutnev devant les délégués.



La sauvegarde du tigre dépend des politiques

Ce forum se déroule dans l'ancienne capitale impériale sous la houlette du Premier ministre russe Vladimir Poutine, défenseur affiché du tigre de l'Amour -la sous-espèce russe- qui y participera mardi. Seront en outre présents quatre de ses homologues étrangers et de nombreux autres hauts responsables gouvernementaux. Pour James Leape, directeur général du Fonds mondial pour la nature (WWF), "le succès" de l'initiative pour protéger le tigre "dépend de la volonté politique des pays qui l'abritent".

La Russie est plutôt bonne élève pour la conservation du fauve. Contrairement aux douze autres pays (Bangladesh, Bhoutan, Cambodge, Chine, Inde, Indonésie, Laos, Malaisie, Birmanie, Népal, Thaïlande, Vietnam), elle a vu le nombre de ses tigres de l'Amour dans l'Extrême-Orient russe augmenter, passant en 50 ans de 80-100 individus à environ 450-500. Vladimir Poutine a pris sous son contrôle personnel un programme de sauvegarde du tigre. Il avait participé en août 2008 à la capture d'une tigresse pour l'équiper d'un collier GPS. L'analyse de ses déplacements est désormais au coeur du programme russe de défense du félin.



La route des trafiquants de l'Inde à la Chine

Ce sont surtout l'Inde et la Chine qui sont au coeur du problème. L'Inde abrite plus de la moitié de la population mondiale de tigres, mais le programme de protection engagé par New Delhi n'a pas réussi à enrayer le déclin rapide de ce grand fauve. La population de tigres en Inde a chuté à 1.411 aujourd'hui contre environ 3.700 en 2002 et 40.000 en 1947, au moment de l'accession à l'indépendance. "Il est essentiel d'éliminer le braconnage. Des solutions doivent être trouvées aux niveaux nationaux. Il faut aussi renforcer la coopération transfrontalière", a souligné M. Adams.

Environ 150 tigres sont tués chaque année dans le monde, si bien qu'en Transcaucasie, en Asie centrale, à Bali et à Java, les tigres ont totalement disparu. La route des trafiquants va de l'Inde à la Chine où les différentes parties du tigre valent très cher, car utilisées depuis 1.500 ans dans la médecine traditionnelle et pour leurs supposées vertus aphrodisiaques.



Un programme international pour la protection du tigre sera adopté au cours du sommet afin de doubler le nombre des tigres d'ici à la prochaine année du tigre dans le calendrier chinois, en 2022. Il prévoit notamment la création d'un consortium international pour la protection du félin réunissant Interpol et les douanes des Etats concernés. Andreï Kouchline, responsable de la Banque mondiale pour la sauvegarde des tigres, a indiqué mi-novembre que 350 millions de dollars seraient débloqués sur cinq ans pour le plan d'action qui sera adopté pendant le sommet.
-----
lu sur 20minutes.fr

____________


Le forum est à tous les "poilus".
Lancez-vous !  Créer des rubriques, actualiser... Merci.
Revenir en haut Aller en bas
 

Sommet sur le tigre en Russie (21-24/11/2010)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

NOS POILUS ET NOUS

TRES BONNE ANNEE 2016
 :: 
SALON DES MAÎTRES (salon, tt sur nous : inscrits)

 :: 
Chaque jour : lectures - actualités - humour
 :: 
2 - Actualités animalières
-
Sauter vers: