NOS POILUS ET NOUS TRES BONNE ANNEE 2017


 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Forte suspiçion de PÏF sur mon chat, je suis désespérée, URGENT besoin de conseils

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Vanie
Bébête qui monte


Nombre de messages : 40
Age : 42
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 02/12/2010

MessageSujet: Re: Forte suspiçion de PÏF sur mon chat, je suis désespérée, URGENT besoin de conseils    Sam 4 Déc 2010 - 1:05

ah pour ça, j'en ai utilisé quelques-uns des paquets de kleenex, rien qu'aujourd'hui, mais je pleurai déjà dimanche nuit quand j'ai vu mon pauvre chat dans quel état il était, qu'il refusait de manger, presque froid... je me suis même effondrée chez mon médecin cet après-midi, alors que je pensais "pouvoir gérer". C'est dur et on n'est jamais pris au sérieux. Et oui, on pleure "un chat", alors on vous dit que ce n'est qu'un chat, qu'on en "trouvera un autre", comme si ça pouvait se remplacer à la chaîne... on vous fait relativiser par rapport aux pertes humaines mais je n'ai pas moins de peine pour une bête que pour une personne car pour moi ils font partie de ma vie au même titre qu'un proche, et je suis de nature sensible tout devient vite difficile à vivre.

En revenant du médecin, cet après-midi, j'ai passé des heures sur mon ordi à rechercher une photo précise de ce chat, je voulais vous le présenter mais avec ses plus beaux atours, son regard si tendre, si attentif, mais ça fait des jours que je la cherche sans la trouver (et des photos d'animaux sur mon ordi y en a, car comme j'adore les bêtes, et toutes les bêtes, je photographie tout, les chats, les chiens, les chevaux, les vaches, mes lapins, mes cochons d'inde, tout vraiment tout, j'ai peut-être toute la mémoire de mon ordi qui est bloquée avec ces photos car en deux mots, c'est toute ma vie, j'ai moins de photos d'humains, bien moins, de ma famille, belle-famille, que de mes bêtes). Ces derniers jours j'ai passé des heures à la chercher sans la trouver, aujourd'hui après encore deux heures à ouvrir tous les fichiers, je l'ai finalement retrouvée (comme un signe) en fin d'après-midi, et c'était reparti pour un tour à pleurer comme une madeleine pendant une bonne heure, j'étais seule c'était pas plus mal au moins personne ne me critiquerait que je "pleure un chat"!...

Je voulais donc avec ces quelques photos vous le présenter, photos que j'avais "idéalisées", (je les pensais bien plus belles) et finalement en les voyant, en fin de compte j'étais déçue car j'ai trouvé qu'elles ne retranscrivaient pas la beauté de mon chat comme moi je l'ai vu toutes ces années, bien sûr rien à voir avec "en vrai". Il sera enterré dans le jardin familial, avec mon chien ("LE CHIEN" de famille), et ma belle SAlly morte aussi d'une tumeur à la gueule donc je sais malheureusement aussi ce que ça fait, quand on donne un chat à opérer et qu'au lieu de ça on vous apprend qu'elle est dans un tel état que la seule issue possible est l'euthanasie.... alors qu'on pensait la récupérer soignée et guérie le soir.

Je vais chercher encore ces prochains jours, quelques jolies photos de lui et de ses manies (car il avait tellement de choses qui le rendaient unique!), pour vous le présenter "en hommage", c'était vraiment un "bon chat". Le temps a passé tellement vite, 17 ans... je me souviens encore de son adoption comme si ce n'était qu'il y a qq années à peine, dés le jour où j'ai posé mon regard dans son regard, j'ai su que c'était lui... et au fond presque 20 ans de ça. Une chanson me revient sans cesse en tête, elle était déjà dans ma tête avant que mon chat ne me quitte, c'était une chanson qui lui allait si bien, qui semblait écrite pour lui :
"mon amouuuuuur, mon doux mon tendre mon meeerveilleuuuuuux amouuuuuur, de l'aube claire jusqu'à la finn du jour, je t'aime encore tu sais, je t'aaaaaaaaimeee"... C'était la chanson que je lui chantais tout bas, presque chuchotant à son oreille, dans les moments de câlins ou des moments où nous étions complices, seuls, rien que lui et moi, je le prenais dans mes bras et le serrai tout contre moi, sa tête dans mon cou. Je regrette de ne pas avoir pris le temps de la lui chanter plus souvent, aujourd'hui je n'aurai plus le temps de me rattraper.

Aimez bien fort vos animaux, tant qu'ils sont là. Peut-être que demain, sans crier gare, vous n'auriez plus cette chance.



Voilà mes deux chats récemment décédés : Bébé, au premier plan, et l'autre tabby "rousse", c'est Sally, qui est morte d'une tumeur à la gueule en septembre, on a dû l'euthanasier. La photo date de mai 2007, c'étaient les deux plus vieux de mes chats, aussi ils trouvaient souvent repos et jeux ensemble, ils faisaient la sieste ensemble sur la chaise de jardin.

Là, depuis que Bébé n'est plus là et déjà hier soir, mon dernier chat pleure sans relâche. Je ne sais pas quoi faire, j'ai eu l'idée de lui montrer pour qu'il "comprenne" que son compagnon n'était plus, mais il a pleuré de plus belle... quelle tristesse.


Dernière édition par Vanie le Sam 4 Déc 2010 - 1:47, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Diane
Hib'hou Hou !
avatar

Nombre de messages : 1129
Age : 73
Localisation : Une île au Québec.
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Forte suspiçion de PÏF sur mon chat, je suis désespérée, URGENT besoin de conseils    Sam 4 Déc 2010 - 1:36

C'est touchant Vanie.

Ah si on pouvait rendre la vie aux animaux partis. Dès fois tu sais je me dis qu'un jour nous serons tous réunis les amoureux des animaux et nos animaux. S'il y a un ciel pour de vrai, ils y sont tous.

Je ne crois pas aux prières ni a la religion. Mais je veux bien croire que nous retrouverons nos animaux un jour!!!!!!!!!!! Illogique hein?
Revenir en haut Aller en bas
Vanie
Bébête qui monte


Nombre de messages : 40
Age : 42
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 02/12/2010

MessageSujet: Re: Forte suspiçion de PÏF sur mon chat, je suis désespérée, URGENT besoin de conseils    Sam 4 Déc 2010 - 1:43

Non pas si illogique que ça, je crois à la même chose, tous les jours, je me dis qu'un jour je les retrouverai du moins je l'espère très fort, c'est ce qui m'aide à tenir.
Il ne peut y avoir de paradis pour les humains, avec toutes les conneries qu'ils font, leur fourberie, leur cruauté pour certains, et pas pour les animaux, qui eux, sont si gentils, dévoués, qui jamais ne nous abandonnent et ne demandent qu'à être aimés.
Revenir en haut Aller en bas
Calin
Ton'ton mouton
avatar

Nombre de messages : 1859
Age : 46
Localisation : PERPIGNAN
Date d'inscription : 27/11/2010

MessageSujet: Re: Forte suspiçion de PÏF sur mon chat, je suis désespérée, URGENT besoin de conseils    Sam 4 Déc 2010 - 8:12

Vanie, moi aussi, je me vois critiquée, car j'aime autant mes animaux que ma propre famille (surtout Calin qui était vraiment très spécial, il ne se comportait pas du tout comme un animal). Enfant, on dit toujours queles chats sont indépendants, mais pour moi ça n'était pas le cas, enfin, aucun de mes chats se comportaient comme des chats, ils étaient tous extraordinaires, mais mon gros matou était quelqu'un de Spécial. Un jour, mon fils a été choqué car quand il m'a demandé qui je choisirai entre mes chats et mes enfants, je lui ai répondu que je ne pourrai pas, car pour moi le choix serait trop difficile ! Ici, très peu de personnes semblent apprécie leurs animaux comme ils le méritent, donc ne comprennent pas non plus ma tristesse. Il y a quelques mois déjà, je pensais au jour ou mon Calin nous quitterait, car je voyais bien qu'il vieillissait, alors, il était en excellent santé et j'espèrais qu'il meure de veillesse, non de maladie, je me disais, il s'endormira un jour et ne se réveillera pas sans souffrancen tranquillement. ET je me disais aussi, comme ça serait dur quand il ne serait plus là !
[IMG]http://smileys.
Revenir en haut Aller en bas
Calin
Ton'ton mouton
avatar

Nombre de messages : 1859
Age : 46
Localisation : PERPIGNAN
Date d'inscription : 27/11/2010

MessageSujet: Re: Forte suspiçion de PÏF sur mon chat, je suis désespérée, URGENT besoin de conseils    Sam 4 Déc 2010 - 8:15

Vanie, en tout cas, ils sont vraiment magnifiques tes 2 amours !
[IMG]http://smileys.
Revenir en haut Aller en bas
Vanie
Bébête qui monte


Nombre de messages : 40
Age : 42
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 02/12/2010

MessageSujet: Re: Forte suspiçion de PÏF sur mon chat, je suis désespérée, URGENT besoin de conseils    Sam 4 Déc 2010 - 14:50

Merci. Oui, moi aussi, de tous les chats que j'aie eu, tous étaient "après moi" pour des câlins, des petits mots doux, jamais du genre à partir trois jours pour revenir "pour les croquettes", moi aussi tu vois, petite on me disait que c'était indépendant, jusqu'à ce que je découvre qu'au fond, c'est le maître qui fait le chat, un maître aimant, on a des chats aimants, un maître "lointain" donne un chat indépendant. Au fond, il va chercher son quotat de câlins ailleurs. Mon chat n'a jamais dormi dehors, je le faisais sortir dans le jardin jamais il ne s'éloignait, il suffisait que je l'appelle pour qu'il me revienne, plein d'affection, lorsque c'était le soir. De mémoire il n'est jamais resté dehors, sinon vous pensez bien que je n'aurai pas fermé l'oeil, cela aurait été panique à bord. Oui tout comme toi je pense que j'avais un chat unique, tout comme toi je me disais, le voyant vieillir je pensais inéluctablement à sa fin mais comme si cela ne se voyait pas "d'extérieur" vu qu'il restait toujours autant en forme je me disais qu'un soir il s'endormirait et qu'il ne se serait pas réveillé, tout en douceur, hélas au contraire quelle triste fin pour ce chat qui ne méritait vraiment pas ça. Je considère qu'avec lui, c'est comme si j'ai eu la chance de connaître un ange qui a veillé sur moi tout ce temps, m'a remotivée lorsque ça n'allait pas, m'a accompagnée si souvent de son "ronron" serein et rassurant pour sécher mes larmes comme pour me dire "t'inquiètes pas ça va aller", on a traversé tellement de choses ensemble... Hier quand je suis allée nourrir mon "der des der" le pauvre en me voyant s'est mis à miauler d'une façon que je ne lui avais jamais découvert encore, il "pleurait" pour moi. Un miaulement plaintif, triste, il cherchait son copain. Bébé avait toujours été là, c'était le plus vieux, comme un pillier, toujours présent, posé, rassurant, et voilà que pour la première fois mon dernier chat "ptit-père" se retrouve seul. Il était tout choqué le pauvre, il s'était réfugié dans la caisse de transport qui a servi à Bébé toutes ces derniers jours, qu'il finissait par ne plus quitter et ils rentraient tous les deux dormir là dedans, tant bien que mal, je me demandais toujours comment ils pouvaient trouver la place à deux vu que Bébé, avec son ventre démesuré, occupait toute la place. Il a fallu que je l'appelle deux fois pour qu'il vienne dans mes bras, je lui ai expliqué que mon Bébé est parti, qu'il ne reviendrait plus et que désormais nous serions "plus que nous deux". Hier il avait vu sa dépouille, pour moi ça ne peut que l'aider à "comprendre", ou du moins à "admettre" qu'il ne sera plus là malheureusement car pour Sally malheureusement elle est partie chez le vétérinaire pour une opération et n'en est pas revenue vivante, j'ai pas pensé à lui montrer du coup il l'a vue partir et ne l'a jamais plus revue, donc le pauvre n'a pas dû comprendre car Bébé et Sally étaient souvent ensemble. Après Sally, j'imagine comme le choc doit être grand de voir Bébé disparaître maintenant à son tour.
Pour le côté perso, j'essaie de tenir comme je peux. J'agis par automatisme, je fais les choses sans réellement savoir ce que je fais, dés qu'il faut penser un minimum je n'arrive plus (comme mon administration que je n'ai plus fait depuis une semaine, je n'y arrive pas plus encore), je suis comme "anesthésiée" de tout, je garde comme une aigreur à l'estomac, une boule au ventre qui ne me quitte jamais, le jour comme la nuit, la nuit je me réveille persuadée qu'il va arriver d'un moment à l'autre avec l'envie de me lever, je regarde l'heure sur le réveil, une heure seulement après mon dernier réveil, et vois avec désespoir que je n'ai pas rêvé les derniers jours se sont bien produits, il m'a bel et bien quittée, il aura simplement attendu que je me lève, que je sois là, car il a levé la tête au son de ma voix, et il est parti définitivement. Je ne sens plus le froid dehors, pourtant actuellement il neige et gelait à pierre fendre hier, je ne suis plus touchée par tout ce et ceux qui m'entourent et je sens bien qu'ils se lassent de ma peine, de mes yeux trop mouillés. Je suis comme une "coque vide"... il me manque tellement.
Revenir en haut Aller en bas
Calin
Ton'ton mouton
avatar

Nombre de messages : 1859
Age : 46
Localisation : PERPIGNAN
Date d'inscription : 27/11/2010

MessageSujet: Re: Forte suspiçion de PÏF sur mon chat, je suis désespérée, URGENT besoin de conseils    Sam 4 Déc 2010 - 17:09

Vanie, tout ce que tu viens de dire, je l'ai dit aussi pour mon calin, et oui, il ne méritait pas de partir comme ça ! Moi aussi, j'ai a nouveau pleuré hier soir et je sens bien que ça énerve mon mari. Il me dit de le laisser reposer en paix, mais c'est trop dur, surtout avec les fêtes de noël qui approchent, car je sais bien qu'il ne sera pas là cette année !
Tu sais, c'est humains d'être triste et de pleurer, on est toutes passées par ce terrible moment dans le forum je crois. Ce que je sais, c'est qu'on ira mieux au fil des jours qui passeront, moi, j'ai eu un mieux Jeudi matin quand ma fille m'a dit qu'elle avait rêvé de lui et qu'il marchait et semblait en bonne santé. Le bon gros matou que j'ai connu, non celui qui pesait 2,600 kgs les derniers jours !
Bon courage à toi ! Moi aussi j'aidu chemin avant de faire mon deuil, ça ne fait que 8 jours qu'il est parti !
[IMG]http://smileys.
Revenir en haut Aller en bas
Scouby
Souris "cheese"
avatar

Nombre de messages : 5420
Age : 65
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Re: Forte suspiçion de PÏF sur mon chat, je suis désespérée, URGENT besoin de conseils    Sam 4 Déc 2010 - 18:19

Courage en cette dure épreuve, les filles !
Ils étaient bien beaux tes deux petits amours, Vanie !
Moi aussi, j'aime mes chats de la même manière que des humains, ils sont ma famille. Les gens qui ne comprennent pas ça n'ont jamais vécu avec un animal, ce n'est pas possible autrement.
Ma soeur vient d'adopter un petit chat SDF de sa rue, elle m'a dit que c'est seulement maintenant qu'elle comprend mes sentiments à l'égard de mes petits amours, parce qu'elle ressent à présent la même chose.

____________




On peut juger de la grandeur d'une nation par la façon dont les animaux y sont traités. [Gandhi]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scouby.net
Calin
Ton'ton mouton
avatar

Nombre de messages : 1859
Age : 46
Localisation : PERPIGNAN
Date d'inscription : 27/11/2010

MessageSujet: Re: Forte suspiçion de PÏF sur mon chat, je suis désespérée, URGENT besoin de conseils    Sam 4 Déc 2010 - 18:28

Scouby, c'est bien vrai tout ça ! Moi, une voisine m'a dit qu'elle s'était attachée il y a longtemps a un chat et qu'elle en avait souffert et que depuis elle n'arrivait plus à s'attacher à un autre chat !
[IMG]http://smileys.
Revenir en haut Aller en bas
Vanie
Bébête qui monte


Nombre de messages : 40
Age : 42
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 02/12/2010

MessageSujet: Re: Forte suspiçion de PÏF sur mon chat, je suis désespérée, URGENT besoin de conseils    Sam 4 Déc 2010 - 18:31

J'ai un peu l'impression d'en être là aujourd'hui, je vois plein de bêtes autour de moi, et je les aime, bien sûr que je les aime, je leur parle, je les caresse, mais je ne veux plus d'autre chat ni chien. Je me fais violence pour continuer à trouver la force d'aimer mon dernier, qui lui n'a rien demandé le pauvre, mais j'ai bcp de mal. La comparaison avec l'ancien est inéluctable, même si je ne les place pas sur un plan d'égalité car chaque chat est différent, et chaque chat a ses qualités. Mais je n'ai plus envie de souffrir, de me retrouver là comme une bécasse, et de revivre un énième départ, surtout qu'il n'est guère "plus jeune", il a tout de même une quinzaine d'années, le choix de tout lui donner le temps qu'il lui reste, et de me préserver de mes sentiments est cornélien.
Revenir en haut Aller en bas
Scouby
Souris "cheese"
avatar

Nombre de messages : 5420
Age : 65
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Re: Forte suspiçion de PÏF sur mon chat, je suis désespérée, URGENT besoin de conseils    Sam 4 Déc 2010 - 18:43

J'ai ressenti la même chose au décès de Caramel, ma siamoise. Mon mari et moi étions si traumatisés que nous ne voulions plus revivre ça. Mais l'homme propose et "on ne sait qui" dispose. Notre chemin a croisé celui d'Ardoise... et à partir de ce moment, envolées ces résolutions.
Lorsque le dernier de nos petits amours partira, nous n'en adopterons plus, parce que c'est un engagement qui porte sur plusieurs années et je ne voudrais pas laisser derrière moi un petit être qui se retrouverait sans famille ni foyer. Geisha et Charlot ont 8 et 7 ans, en principe nous pouvons espérer les garder encore une dizaine d'années.
Ardoise a vingt ans, il faudrait que je me prépare psychologiquement à son départ inévitable, mais je n'y arrive pas.

____________




On peut juger de la grandeur d'une nation par la façon dont les animaux y sont traités. [Gandhi]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scouby.net
suzy !
Bernard j'évite
avatar

Nombre de messages : 3776
Age : 62
Localisation : Pas de Calais
Date d'inscription : 21/09/2006

MessageSujet: Re: Forte suspiçion de PÏF sur mon chat, je suis désespérée, URGENT besoin de conseils    Sam 4 Déc 2010 - 21:02

Après le décès tragique de Nestor, je ne voulais plus de chat, trop de souffrance, je n'ai su qu'un mois après que mon bébé s'était fait écrasé et ramassé par les éboueurs, vous imaginez ma douleur de savoir ça ............... :x affraid il méritait d'être ici avec nous, dans notre jardin!
Au mois de juillet mon mari voulait m'offrir un cadeau pour nos 35 ans de mariage, en passant devant une maison, il y avait une affiche avec des chatons à donner, j'avais trouvé mon cadeau !!!!!!!!!!!!il ne restait qu'un bébé gouttière( un mâle")mon mari n'a pas été étonné, mon petit Gaspard est devenu Gasparde et oui c'était une tite fille, elle est stérilisée à présent et je suis contente de l'avoir prise, car je suis sûre qu'elle n'aurait jamais été opérée..........c'est ma tite fille et je l'adore, je n'ai pas remplacé Nestor, j'ai donné une chance à Gasparde et j'espère qu'elle vivra très longtemps avec papa et maman !!!!!!!!!!!!!!! cheers
Ca fera un an le 12 décembre que mon bébé est parti au ciel ...........et je le pleure encore quand je pense à lui ..........
Revenir en haut Aller en bas
Calin
Ton'ton mouton
avatar

Nombre de messages : 1859
Age : 46
Localisation : PERPIGNAN
Date d'inscription : 27/11/2010

MessageSujet: Re: Forte suspiçion de PÏF sur mon chat, je suis désespérée, URGENT besoin de conseils    Sam 4 Déc 2010 - 21:23

Vanie, moi aussi j'étais comme toi au départ de mon Calin, je m'interdisais de m'attacher davantage à Princesse et pourtant, et bien quand elle est venue dormir sur mes genoux mercredi après-midi, ça m'a fait du bien ! Elle a 8 ans, donc j'ai l'espoir de l'avoir encore 10 années de plus ! Mais bon, même si il y a des chats qui vivent facilement jusqu'à 27 ans, ils n'ont pas tous cette chance immense ! Enfin, je n'allais jamais faire faire de visite de contrôle à mon Calin, donc c'est peut-être de ma faute aussi si il n'est pas resté plus longtemps ! On ne peut malheureusement pas revenir en arrière. Depuis 6 ans, il n'avait pas vu de vétérinaire, hélas !
Aller, j'arrête decasser l'ambiance...
[IMG]http://smileys.
Revenir en haut Aller en bas
Ninon
Raton gaffeur
avatar

Nombre de messages : 2490
Age : 52
Localisation : Nice, chez Thorgal, Orion, Pélisse et Galane
Date d'inscription : 13/07/2009

MessageSujet: Re: Forte suspiçion de PÏF sur mon chat, je suis désespérée, URGENT besoin de conseils    Dim 5 Déc 2010 - 20:36

je viens de lire tout ce que tu as écris Vanie. Tout ce que tu vis je l'ai vécu aussi il y a 3 ans quand j'ai dû faire euthanasier mon chat Orion, atteint de diabète. J'ai pensé mourir avec lui tant ma peine était immense mais j'ai dû penser à sa soeur Pélisse qui avait besoin de moi, quelque part elle m'a donné la force de continuer à vivre sans lui.





une pensée pour tous nos amours disparus trop tôt, trop vite.


____________


de Ninon

"L'homme n'est civilisé que dans la mesure où il comprend le chat".
G. Bernard Shaw
Revenir en haut Aller en bas
Vanie
Bébête qui monte


Nombre de messages : 40
Age : 42
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 02/12/2010

MessageSujet: Re: Forte suspiçion de PÏF sur mon chat, je suis désespérée, URGENT besoin de conseils    Lun 13 Déc 2010 - 15:06

Merci à tous vos gentils messages.
Je les ai lus plusieurs fois, me laissant du temps car malheureusement mes réponses ne sont pas joyeuses, ma "condition" et mon avis n'a pas changé, je ne veux plus de chat, ni de chien, ni rien. Mon ami me montre plein de photos de chatons, il a même relevé une annonce chez mon vétérinaire, mais en les regardant, aucun ne me font envie. Je retourne inexorablement vers les chats tabby, tigrés, comme l'était mon chat, que je trouvais si beau....
Je me "bats" toujours autant contre moi pour m'occuper du dernier, mais je n'y arrive pas. J'essaie, mais ça ne "vient" pas, ça n'est pas "spontanné" et le pauvre le sent bien, il est comme "méfiant", ne vient pas spontannément non plus, je n'arrive pas à le comprendre, et du coup il s'en construit un fossé encore plus grand entre nous alors que j'aurai pensé au contraire qu'il se serait rapproché.
Il souffre surement de la solitude, et moi je redoute toujours de tomber sur "le" coussin, "le" jouet, "la" gamelle de mon regretté chat, bref.... ça ne va pas. La vie continue et c'est pour ça que je me laisse du temps pour répondre, je "laisse mûrir" vos posts dans ma tête avant de répondre, en me disant "peut-être que demain ça ira mieux, mon avis aura changé, mon esprit aura mûri et fait son deuil" mais ça n'est pas le cas. Mon chat me manque, pour moi il était vraiment exceptionnel et je n'arrive pas à faire la place pour un autre, et je reste très en colère, j'ai une rage folle, je me mets en colère après tout et n'importe quoi, des petites choses sans importance dans la vie de tous les jours sans doute, mais je me rends compte que la colère que j'aie, en fin de compte n'a rien à voir avec les contrariétés de tous les jours, même si ces "contrariétés" m'aident à les exorciser, mais cette grande colère, cette grande rage reste au fond de moi, sûr qu'on en veut à la terre entière de perdre sa bête comme ça, celui que j'aurai cherché à garder le plus longtemps possible avec moi en le protégeant de tout autant que possible, à qui j'aurai appris à ne pas manger autre part que dans sa gamelle même pas tombé à terre à côté de sa gamelle, de ne pas accepter de nourriture d'un inconnu, amené régulièrement chez le véto, acheté chez lui des croquettes et nourriture spécialisé pour vieux chats câstrés pb urinaire et tout le taintouin, que je n'ai jamais laissé dormir dehors pour qu'il ne se fasse pas écraser, traité anti-puces tous les ans printemps et automne, et finalement, le voir mourir de cette s....... de maladie, y a de quoi vous mettre dans une rage folle. De ce côté non plus ça n'a pas changé, je reste une écorchée vive. J'aimerai retrouver la sérénité mais cela dépend de trouver les réponses à mes questions et pour le moment personne ne m'en a donné alors j'ai bien du mal à m'apaiser.


Dernière édition par Vanie le Lun 13 Déc 2010 - 15:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Calin
Ton'ton mouton
avatar

Nombre de messages : 1859
Age : 46
Localisation : PERPIGNAN
Date d'inscription : 27/11/2010

MessageSujet: Re: Forte suspiçion de PÏF sur mon chat, je suis désespérée, URGENT besoin de conseils    Lun 13 Déc 2010 - 15:30

Vanie, tu sais, c'est normal de ne pas avoir fait ton deuil. Je viens de t'envoyer un mp. Tu sais, moi aussi, au début je n'avais pas le courage de m'occuper de Princesse, mais les filles du forum m'ont dit de ne pas la rejetter et je les ai écouté. J'ai eu du mal, car comme toi, je n'avais plus le courage de faire quoi que ce soit, puis je ne peux m'empêcher encore maintenant de faire des comparaisons et je sais que c'est mal, mais c'est plus fort que moi ! C'est vrai que nos amours ressentent ce que nous ressentons, alors si ptit-père ne te sent pas prête, il ne viendra pas vers toi et attendra que tu fasses le 1 er pas ! Depuis que je me suis rapprochée de Princesse, je vais mieux et j'essaie de me rappeler les merveilleuses années passées avec mon Calin quand il était en bonne santé !
Puis, on est toutes là pour te réconforter, tu ne dois pas craindre de venir répondre aux posts, car on est là pour te soutenir, moi, j'ai eu besoin de parler et toutes les filles ont été Géniales, j'étais vraiment je t'assure !!!!!!!!!!
[IMG]http://smileys.
Revenir en haut Aller en bas
suzy !
Bernard j'évite
avatar

Nombre de messages : 3776
Age : 62
Localisation : Pas de Calais
Date d'inscription : 21/09/2006

MessageSujet: Re: Forte suspiçion de PÏF sur mon chat, je suis désespérée, URGENT besoin de conseils    Lun 13 Déc 2010 - 15:32

Je comprends ta douleur, ta tristesse !!!!!!!!!!!!!!
Mais on ne remplace pas un chat, il est unique en son genre, on retrouve un nouveau compagnon, on lui donne une chance inouie, une belle vie, même si parfois elle est courte, j'en ai fait les frais, sur le coup dur à s'en remettre!
Ma petit Gasparde remplit mon coeur de joie à nouveau, c'est ma 1e tigrée, elle ne ressemble à aucun jusqu'à présent et si tu l'avais vue ce matin dans le bosquet au bout du terrain, quel bonheur de la voir chasser le mulot, elle a bien l'instinct de chasseur, mais c'est sa vie de chat, même si je ne suis pas d'accord avec elle, elle pète la vie et ça, ce n'est que du bonheur !!!!!!!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
BRAHMS92
Puma à plumes
avatar

Nombre de messages : 239
Age : 68
Localisation : COLOMBES 92
Date d'inscription : 14/10/2010

MessageSujet: Re: Forte suspiçion de PÏF sur mon chat, je suis désespérée, URGENT besoin de conseils    Lun 13 Déc 2010 - 15:45

Je comprends ta tristesse et ta grande douleur !!!!!!!
mais donne une chance à ton autre petit, tu sais il ressent ton chagrin, il est malheureux aussi !!!
fait lui des caresses de ma part, et courage à toi
[IMG]http://smileys.
Revenir en haut Aller en bas
Janick
Rhino féroce
avatar

Nombre de messages : 12526
Age : 65
Localisation : Nantes (44)
Date d'inscription : 14/09/2006

MessageSujet: Re: Forte suspiçion de PÏF sur mon chat, je suis désespérée, URGENT besoin de conseils    Lun 13 Déc 2010 - 16:11

Embarassed
bonjour,
ce que tu dis est exactement ce que je ressentais après le dc de Joy.
C'était notre 1ère chienne à mon mari et moi. Elle a vécu dès ses 3 mois 24H/24 avec nous : elle venait au travail, dormait sur notre lit, vacances invitations .. tout avec elle. Elle restait seule uniquement pour les courses (risque de vol dans la voiture). A aucun moment, autre que les courses, elle n'a pas été avec nous durant 11 ans. Et quand je dis avec nous, je ne dis pas dans le jardin quand on était dedans, ou dans la cuisine quand nous étions au salon, NON, avec nous signifie "à touche touche".
Vivre en permanence avec nous, lui parler comme à un être humain avait fait que pendant ces 11 ans de vie commune, elle comprenait tout, anticipait tout, parlait : Joy n'aboyait pas comme les chiens. Elle parlait. Des hum hum que nous comprenions parfaitement. Ce n'était absolument plus un chien, mais un humain.

Lorsqu'elle est dcd les autres avaient 5 ans.
Tout comme toi, les premiers jours j'avais énormément de mal à m'en occuper. Donner à boire à manger, ok, mais les bonjours caresses .. rien.



C'était en fait un refus total de s'accrocher (pas le mot mais je ne trouve pas le bon pour l'instant) à eux comme on l'avait fait avec Joy, avec une tristesse mille fois pire que si elle n'avait été "qu'un chien".
J'avais vu ce que cela donnait, et ne voulais en aucun cas le revivre.
Alors j'acceptais de les nourrir comme des chiens, mais surtout pas d'hyper attachement. Surtout pas de touche-touche avec eux.

Au bout de quelques semaines, nos sentiments humains, la responsabilité que l'on a envers plus petit et dépendant de nous, reprennent le dessus.

Nos trois monstres n'ont jamais pris la place de Joy. Sans doute car tu ne peux vivre une relation aussi fusionnelle avec 3 chiens qu'avec un seul. Ils ont caresses et tout ce qui faut, mais pas ce touche-touche 24/24 qu'avait Joy.

Au début mon mari et moi parlions d'erreur : erreur d'avoir fait de Joy "un humain". Que l'on ait vécu trop ensemble 11 ans.
Je crois que là encore on se défendait de la tristesse horrible que nous ressentions. En parlant d'erreur cela diminuait un peu la tristesse. Mais c'est faux. Ce n'était pas une erreur. Nous avons eu l'immense chance d'avoir pour notre 1ère chienne, une chienne exceptionnelle. Même si on adore nos animaux, on ne peut éviter éviter d'être juste : il y a des animaux chat chien, et il y a LE chat, LE chien. celui qui a une intelligence supérieure à la moyenne.
Joy l'avait. Et même si la douleur de sa perte a été immense, on ne regrette rien. Comment aurions nous pu ne pas profiter de ce potentiel extraordinaire qu'elle avait et qu'elle a partagé avec nous.

Ce serait à refaire nous le referions ... maintenant, longtemps après son départ. Car aussitôt, non. Nous aurions pris un chien"chien pour ne pas trop souffrir.




Ton chat était sans doute notre Joy.
Dans quelques jours ou semaines, toi aussi tu penseras que nous êtres humains n'avons pas le droit de laisser seul les autres animaux qui restent dans la maison, et qui souffrent aussi de la perte d'un des leurs.
Tu te battras contre toi même entre :
- d'un coté ne pas vouloir souffrir avec eux ce que tu viens de souffrir avec celui est est parti car c'est AUSSI ça, en fait, le dessous de ce sentiment de rejet. Aimer autant = souffrir autant.
- et de l'autre la responsabilité du maître vis à vis des autres, pour la nourriture, soit, mais aussi pour le manque d'amour de câlins et caresses qu'ils n'auront pas eus pendant tous ces jours.


Ne t'en veux pas. Le chemin est long. Et même si tu ne les aimes pas autant, pas grave. Tu les aimeras, mais différemment. Et personne ne t'en fera reproche.


J'envoie comme cela. Sans relire ni mettre des paragraphes. Il y a des textes plus fatigants moralement que d'autres ... Embarassed j'espère seulement ne pas avoir fait trop de contresens !


[IMG]http://smileys. [IMG]http://smileys. [IMG]http://smileys.
Viens écrire dans l'arc en ciel autant que tu veux. C'est une rubrique faite exprès que nous respectons tous.

janick

____________


Le forum est à tous les "poilus".
Lancez-vous !  Créer des rubriques, actualiser... Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Calin
Ton'ton mouton
avatar

Nombre de messages : 1859
Age : 46
Localisation : PERPIGNAN
Date d'inscription : 27/11/2010

MessageSujet: Re: Forte suspiçion de PÏF sur mon chat, je suis désespérée, URGENT besoin de conseils    Lun 13 Déc 2010 - 19:28

Janick, tout ce que tu viens de dire c'est bien vrai !
Vanie, comme te le dis Janick, tu devrais venir écrire dans la rubrique de l'Arc-en-ciel, je l'ai fait et ça m'a fait beaucoup de bien !
Ici, tu auras tout le réconfort dont tu as besoin, alors n'hésites pas !!!!!!!!!!!!!!!!!!!
[IMG]http://smileys.
Revenir en haut Aller en bas
Vanie
Bébête qui monte


Nombre de messages : 40
Age : 42
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 02/12/2010

MessageSujet: Re: Forte suspiçion de PÏF sur mon chat, je suis désespérée, URGENT besoin de conseils    Lun 13 Déc 2010 - 19:43

Merci énormément Janick.
Oui tu l'as bien compris, Bébé était un chat d'une intelligence rare et il était exceptionnel ce chat, oh bien sûr je sais que tout le monde dira que son chat était exceptionnel, qu'il était unique, mais lui à mon sens, il l'était vraiment, je le dis pour avoir eu peut-être 10 chats en un peu plus de 20 ans (et je n'ai certainement pas fait encore le tour de la question car y a tellement de portraits et de caractères chez le chat) mais lui il avait vraiment une très très grande intelligence, comme ta chienne il anticipait, j'avais même l'impression que parfois il lisait dans mes pensées, car je pensais à qqchose et lui, comme s'il était "télépathe" (je trouve plus le terme) il faisait exactement ce à quoi je pensais, ou allait chercher ce à quoi je pensais. Comme toi tu le dis, "comme un humain", je ne sais pas si je parlais comme un humain à mon chat, je ne m'en rendais pas compte, mais je sais qu'il comprenait un nombre de mots et d'ordre, autant qu'un chien. Il suffisait de croiser son regard, sans animosité, en laissant la "porte ouverte" pour tenter de le comprendre et ce chat vous disait tout un tas de choses, mais dans mon entourage, je n'ai pas réellement "d'amoureux" des animaux, seulement des gens qui considèrent un chien comme tu le dis "comme un chien-chien", un chat "tout juste bon à vivre dehors et à attendre son bol de croquettes le soir".... Bref, pas de véritable relation privilégiée avec SON chat, SON chien, et moi je suis perçue comme une marginale car j'ai tout donné à ce chat, et malheureusement encore pas autant que ce que j'aurai voulu, faute à la vie qu'on ne choisit pas toujours et qu'on ne vit pas toujours comme on voudrait la vivre. Dans mon entourage, je n'ai personne qui comprenne vraiment cet attachement avec ce chat, toi au moins tu as ton mari qui te comprend et te soutient pour avoir les mêmes sentiments que toi, et à l'égard de cette chienne.

J'ai bien pensé plus d'une fois écrire un petit post sur lui dans la rubrique de l"arc-en-ciel" pour vous présenter un peu ce chat, ses manies, mais y a tant de choses à dire sur lui qu'en dire seulement qqunes ce serait réducteur, et tout ce qu'il "savait" faire et comprendre, (non pas d'en faire un "chat de cirque", mais oui c'était tout de même un personnage) mais j'ai trop de mal. Déjà rien qu'en regardant les photos les larmes me remontent et la gorge se serre tant que je peine à respirer. J'ai du mal à me dire que plus jamais je ne sentirai ses pattes autour de mon cou (et oui, comme un bambin, il mettait une patte de chaque côté de mon cou quand je le portais) ni ses griffes qu'il se plaisait parfois à me planter dans le pull de mes homoplates quand je bougeais un peu trop vivement pour lui, toutes ces petites manies, comme il courrait après les herbes de pampa (c'était son jeu favori), comme il se plaisait à dormir sur mon lit et uniquement que sur mon lit (il n'avait pas le droit d'aller dormir sur d'autres lits et ne s'aventurait même pas dans d'autres chambres, il n'allait que sur le miens), il n'a jamais charpadé de nourriture de toute sa vie, n'a même pas osé toute sa vie s'asseoire sur une chaise, à la fin de sa vie, c'est moi-même qu'il y mettait mais il savait bien qu'il n'y avait pas sa place alors redescendait de lui-même, alors je le reprenais pour mettre sur mes genoux et là il avait "sa place", alors il y restait de longues heures, à me regarder dans les yeux, oui pour ça c'était un "aristochat" dans le sens noble du terme, délicat, très sensible. Un chat dans tout ce que le félin a de plus beau. Jamais il ne s'imposait, il restait toujours discret, racé et délicat, bien que tout "bon chat de gouttière" qu'il était. Je ne suis certainement pas très objective en disant cela mais mon chat pour moi est et restera toujours le plus beau, c'est sûr qu'il est fort difficile de faire une place à un autre en ayant vécu tout ça avec lui. On fait de son mieux, comme toi je nourris, j'essaie de câliner l'autre (le dernier qu'il me reste) mais rien ne sera jamais aussi spontanné et naturel que tout ce que j'ai vécu avec mon regretté.
Revenir en haut Aller en bas
Ninon
Raton gaffeur
avatar

Nombre de messages : 2490
Age : 52
Localisation : Nice, chez Thorgal, Orion, Pélisse et Galane
Date d'inscription : 13/07/2009

MessageSujet: Re: Forte suspiçion de PÏF sur mon chat, je suis désespérée, URGENT besoin de conseils    Lun 3 Jan 2011 - 1:38

Chaque animal est différent irremplaçable. Mais celui qui te reste a besoin d'autant d'affection et d'attention. Ne le rejette pas.

J'ai vécu cela aussi. Orion était exceptionnel, Pélisse l'est aussi à présent. Je n'ai pas souhaité remplacer Orion, mais j'ai reporté tout l'amour que j'avais sur sa soeur Pélisse et maintenant je sais qu'elle aussi est exceptionnelle tout comme l'était son frère.

Ils sont tout juste différents c'est tout.

Je pense souvent le jour où ma puce partira, et j'en tremble d'avance car je sais que ça va être un désastre pour toute la famille.


____________


de Ninon

"L'homme n'est civilisé que dans la mesure où il comprend le chat".
G. Bernard Shaw
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Forte suspiçion de PÏF sur mon chat, je suis désespérée, URGENT besoin de conseils    

Revenir en haut Aller en bas
 

Forte suspiçion de PÏF sur mon chat, je suis désespérée, URGENT besoin de conseils

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


NOS POILUS ET NOUS TRES BONNE ANNEE 2017
 :: 
SALON DES POILUS (entraide visible aux invités)

 :: 
Les fidèles s'entraident
 ::  1- Besoin de conseils ? Un moment difficile...
-
Sauter vers: